La bourse ferme dans 7 h 47 min
  • CAC 40

    6 276,31
    -20,38 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 014,50
    -5,41 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    +0,0039 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 769,20
    -1,40 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    44 453,10
    -2 904,29 (-6,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 204,46
    -94,49 (-7,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,90
    +0,52 (+0,82 %)
     
  • DAX

    15 379,92
    +11,53 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 982,68
    -17,40 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 121,82
    +15,67 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,4003
    +0,0019 (+0,13 %)
     

Ces entreprises qui recrutent malgré la crise

·1 min de lecture

Airbus, Renault, Danone, Nokia, IBM, Total, General Electric, Accor, Carrefour, Société générale, Sodexo, Sanofi, Michelin... Les plans sociaux se succèdent et n'épargnent pas les cols blancs qui paient un lourd tribut à la crise. De quoi déprimer ? Pas forcément. Certains secteurs résistent et leurs experts restent recherchés. Après une chute catastrophique de 40% en 2020, le marché du travail connaît un plateau au premier trimestre 2021, selon le dernier baromètre de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Et si tous les regards sont tournés vers les groupes en pleine restructuration, d'autres entreprises, moins exposées ou de taille plus modeste, continuent à embaucher.

Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB, 22.000 salariés dans l'Hexagone), distributeur de matériaux de construction pour les professionnels, recrute par exemple 300 cadres cette année : des chefs d'agence – l'entreprise en compte 2.000 dans l'Hexagone –, des directeurs de zone, des chefs de produits, des responsables logistique, des spécialistes des data et de l’e-commerce et même des renforts aux finances et en RH. La palette, large, reflète bien la tendance dans ce secteur d'activité. «Le bâtiment n'a pas trop souffert des deux confinements, explique le DRH, Pierre Lucien-Brun. Dès l'été 2020, les artisans ont repris le travail et la construction est repartie sous de meilleurs auspices. En plus, nous devrions bénéficier du plan de relance, avec son volet efficacité énergétique des bâtiments.» (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Managers, 10 façons de mobiliser l'intelligence collective de votre équipe pour surmonter la crise
Chômage : "demandeur d'emploi est un terme à bannir"
Peut-on oser demander une augmentation en ces temps de crise ?
Faut-il en finir avec la "bienveillance" au travail ?
Covid-19 : la journée en présentiel pas remise en cause par le gouvernement