La bourse ferme dans 5 h 36 min
  • CAC 40

    6 715,62
    +46,65 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,96
    +28,52 (+0,72 %)
     
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0367
    +0,0032 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 773,40
    +9,70 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    16 293,56
    +243,80 (+1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,65
    +11,92 (+3,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,90
    +1,70 (+2,17 %)
     
  • DAX

    14 433,61
    +78,16 (+0,54 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,62
    +44,62 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,1996
    +0,0046 (+0,38 %)
     

Les entreprises de la recherche pharmaceutique présentent de nouvelles mesures pour réduire les inégalités d'accès des patients aux médicaments en Europe

BRUXELLES, April 10, 2022--(BUSINESS WIRE)--Le secteur pharmaceutique européen renforce les mesures destinées à assurer un accès plus rapide et plus équitable aux médicaments pour des millions de patients de l'UE.

Le nouvel engagement des entreprises membres de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA) permettra d'augmenter de manière significative la disponibilité des médicaments innovants dans les pays de l'UE et de réduire de plusieurs mois les temps d'attente des patients pour les nouveaux médicaments.

Dès aujourd'hui, les entreprises membres d’EFPIA s'engagent à introduire une demande de tarification et de remboursement dans tous les pays de l'UE le plus rapidement possible et au plus tard deux ans après la délivrance de l'autorisation centrale de mise sur le marché de l'UE, sous réserve que les systèmes locaux le permettent. Cet engagement est destiné à favoriser un accès plus rapide et plus équitable aux médicaments pour les patients à travers l'Europe.

Les données publiées par EFPIA la semaine dernière ont révélé que les disparités dans les délais d'accès des patients aux nouveaux médicaments dans les différents États membres de l'UE ne cessent d'augmenter. En Allemagne, les patients attendent environ 133 jours pour avoir accès à de nouveaux médicaments, alors qu'en Roumanie, l'attente peut atteindre 899 jours. Des disparités importantes ont également été observées concernant la disponibilité des médicaments innovants, dans la mesure où moins de 30 % des produits approuvés au niveau central sont disponibles dans les petits marchés et dans les États membres d'Europe de l'est, contre 92 % en Allemagne et 46 % en moyenne dans l'Union européenne.

La modélisation réalisée par IQVIA prévoit que la volonté d'introduire une demande de tarification et de remboursement augmenterait la disponibilité des médicaments de 18 % à 64 % dans plusieurs pays, suivant les ressources dont dispose l'organisme payeur pour évaluer le nombre croissant de demandes. En outre, le modèle indique également que cet engagement réduirait le temps d'attente des patients pour les nouveaux médicaments de 4 à 5 mois dans plusieurs pays tels que la Bulgarie (-179 jours), la Pologne (-129 jours) et la Roumanie (-155 jours).

Néanmoins, le délai entre le moment où l'autorisation de mise sur le marché est obtenue et celui où les entreprises déposent une demande de prix et de remboursement dans un pays donné ne représente qu'une partie du problème. Selon une analyse réalisée par Charles River Associates, dix facteurs interdépendants entravent et retardent l'accès des patients aux nouveaux médicaments. Ces facteurs trouvent leur origine dans les systèmes et processus d'accès des États membres et leur incidence sur les décisions commerciales.

Pour ces raisons, l'engagement en faveur de l’enregistrement de dossiers prévoit notamment la création d'un portail en ligne sur lequel les titulaires d'une autorisation de mise sur le marché pourront fournir en temps utile des informations relatives au calendrier et au traitement des demandes de tarification et de remboursement au sein des 27 pays de l'UE. Une transparence accrue concernant les obstacles et les retards en matière d'accès permettra de trouver plus facilement des solutions de manière collaborative. Des informations plus détaillées sur l'engagement de dépôt et sur le portail en ligne sont présentées dans le document intitulé "Lutter contre les inégalités patients" (Addressing patient inequalities in Europe), publié aujourd'hui par EFPIA.

Au-delà d'un système plus équitable pour les patients, EFPIA engage des discussions sur un système plus équitable pour les États membres de l'UE où le prix des médicaments innovants est susceptible de varier entre les pays selon leur niveau économique et leur capacité à payer. Publié également aujourd'hui, un document de discussion intitulé "Une approche commune pour soutenir la tarification échelonnée" (A Shared Approach to Supporting Equity-based Tiered Pricing) décrit les principales caractéristiques d'un système de tarification différenciée basé sur l'équité, ancré dans le principe de solidarité entre les États membres et garanti par les traités de l'UE. La mise en place d'un système plus équitable et basé sur l'équité exige de la Commission et des États membres de modifier les systèmes de prix de référence externes et de mettre en place des mécanismes de prévention des conséquences involontaires du commerce interne des médicaments.

Commentant la mise en place de ces nouveaux engagements, Nathalie Moll, directrice générale d’EFPIA, a déclaré : "En réduisant le temps nécessaire à l’enregistrement d'une demande de tarification et de remboursement dans les 27 États membres de l'UE, en instaurant davantage de transparence en matière d'obstacles et de délais d'accès, en créant conjointement un système de tarification basé sur l'équité, en adoptant un système performant d'évaluation de l'efficacité relative par l'UE et en partageant des informations sur la mise en œuvre de nouveaux mécanismes de tarification, nous avons la conviction qu'ensemble, nous pouvons changer radicalement le paysage de l'accès pour les patients en Europe."

www.efpia.eu

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220410005009/fr/

Contacts

Melanie Wahl, Acumen Public Affairs
media@acumenpa.com
+32 492 288717