La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 363,78
    -190,93 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Les entreprises du monde entier pourraient être confrontées à une réaction négative de la part de leurs clients si elles ne prennent pas de mesures pour lutter contre le changement climatique

·7 min de lecture

- Une nouvelle étude mondiale examine les attitudes et les comportements à l'égard du développement durable dans le monde et la manière dont ils pourraient redéfinir les stratégies des entreprises en matière d'action climatique et de croissance

- D'ici un an, 3 personnes sur 5 commenceront à boycotter les marques qui n'agissent pas sur le changement climatique

- Près de la moitié des consommateurs sont prêts à changer de marque et de service pour des solutions de rechange plus écologiques

- 3 personnes sur 10 sont prêtes à payer plus pour des produits et services plus écologiques

- Dentsu International et Microsoft Advertising publient un rapport de recherche intitulé The Rise of Sustainable Media qui appelle à plus de transparence et de collaboration dans toutes les industries

LONDRES, 7 décembre 2021 /PRNewswire/ -- Une nouvelle étude mondiale* publiée aujourd'hui montre que, dans les 12 prochains mois, 59 % des consommateurs du monde entier ont l'intention de commencer à boycotter les marques qui ne prennent pas de mesures pour lutter contre le changement climatique. Les entreprises sont également presque unanimes à vouloir non seulement faire ce qu'il faut pour la planète, mais aussi « montrer l'exemple ». 91 % des personnes interrogées souhaitent que les marques démontrent plus explicitement qu'elles font des choix positifs pour la planète et l'environnement - dans tout ce qu'elles font.

The Rise of Sustainable Media is a global study into consumer attitudes and behaviours linked to sustainable consumption and advertising, and how this could redefine business strategy for corporate growth.
The Rise of Sustainable Media is a global study into consumer attitudes and behaviours linked to sustainable consumption and advertising, and how this could redefine business strategy for corporate growth.

Ces résultats font partie d'une nouvelle étude mondiale menée par Dentu International et Microsoft Advertising, qui examine la sensibilisation et l'engagement des consommateurs vis-à-vis des questions liées à la consommation durable et à l'utilisation des médias. Plus de 24 000 personnes de 19 pays du monde entier ont participé à la recherche et certains des résultats clés ont été explorés dans un nouveau rapport de synthèse intitulé : « The Rise of Sustainable Media ».

La volonté et le désir d'adopter activement des modes de vie plus durables ont gagné le grand public, 87 % des personnes interrogées déclarant vouloir faire davantage pour lutter contre le changement climatique. En fait, le changement climatique est la préoccupation la plus couramment identifiée par les consommateurs, devant la pandémie de COVID-19 (85 %), la santé de leurs amis et de leur famille (79 %) ou le coût de la vie (76 %).**

Le changement climatique étant la première de leurs préoccupations, près de la moitié (45 %) des personnes interrogées se disent prêtes à envisager d'autres marques, entreprises ou services plus écologiques ou plus respectueux de l'environnement que leurs choix actuels. En outre, 30 % des personnes interrogées se disent prêtes à payer davantage pour les marques qui proposent ces alternatives plus écologiques.

Cependant, de nombreux consommateurs ne savent pas par où commencer et se sentent dépassés par les options et les informations contradictoires : 84% ont déclaré qu'il est difficile de savoir si les marques et les entreprises sont vraiment de bons citoyens respectueux de l'environnement. Pour aider à résoudre ce dilemme potentiel de désinformation, 42 % des personnes interrogées pensent aujourd'hui que les entreprises devraient fournir des informations claires et comparables sur l'empreinte de leurs produits et de leur publicité afin de les rendre plus écologiques.

Peter Huijboom, directeur général de la division Médias et clients internationaux de Dentu International, commente : « Les actions des clients et les boycotts potentiels que nous avons découverts dans notre étude sont directement liés à la perception qu'a le consommateur d'une entreprise et de son comportement, et pas nécessairement à la réalité. Nous savons que de nombreuses organisations prennent déjà des mesures positives pour lutter contre le changement climatique. En tant qu'experts en marketing, il nous incombe de guider les entreprises et de les aider à éduquer et informer leurs clients, afin de les amener à penser, ressentir et agir différemment.

En tant que tel, le secteur du marketing et de la publicité a également un rôle essentiel à jouer et nous devons travailler en collaboration pour le faire de manière authentique, en mettant en pratique la façon dont nous diffusons ces messages par le biais de médias durables. »

À ce jour, la diffusion médiatique et la consommation de publicité n'ont pas encore été pleinement associées aux émissions de carbone aux yeux du public :

  • Seulement environ une personne sur sept (15 %) pense que la navigation sur le Web contribue négativement au changement climatique

  • Alors que seulement 17% perçoivent le fait de regarder la télévision comme contribuant aux émissions de carbone, 14% disent la même chose pour les jeux et 11% pour la musique en streaming

Un sur sept (14 %) de ceux qui considèrent que la livraison et la consommation de publicité ont un impact négatif sur l'environnement affirment avoir déjà pris des mesures quant à la façon dont ils interagissent avec ces marques. Plus des trois quarts (77%) des personnes dans le monde disent que, d'ici cinq ans, elles veulent seulement dépenser de l'argent avec des marques qui pratiquent la publicité verte et durable.

En effet, les consommateurs placent les gouvernements (51 %), les entreprises/marques (43 %) et l'industrie de la publicité (41 %) devant eux-mêmes (36 %) pour ce qui est de la responsabilité de qui devrait être tenu le plus responsable de la décarbonisation de la publicité. Pourtant, cela ne peut être réalisé en vase clos, chacun a un rôle à jouer.

L'étude suggère que les gouvernements, les entreprises et les spécialistes du marketing n'ont plus beaucoup de temps pour recadrer la conversation sur ce sujet, car ce sont les jeunes consommateurs et un fossé générationnel qui sont à l'origine de ce changement de perception : 45 % des baby-boomers croient que la consommation de publicités est négative pour l'environnement, comparativement à 71 % de la génération Z et à 73 % de la génération Y. Cette prise de conscience et cette préoccupation de la jeunesse à l'égard des questions environnementales au sens large, conjuguées à l'attention accrue portée par le public au changement climatique lors d'événements mondiaux tels que la conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26), laissent penser que la sensibilisation va probablement s'intensifier - et rapidement.

John Cosley, Directeur Principal de la Marque, Microsoft Advertising, ajoute : « En tant que spécialistes du marketing, nous avons vu comment les valeurs peuvent créer de la valeur commerciale, mais avec cette étude, nous avons voulu démontrer de manière plus quantitative pourquoi elles sont importantes. Cette recherche conjointe nous aide à comprendre et à informer les entreprises du monde entier sur la sensibilisation et les attitudes entourant le carbone dans la chaîne d'approvisionnement des médias et son effet correspondant sur la planète, les comportements des clients et l'intention d'achat. Face à l'évolution rapide des mentalités et à la pression accrue pour contribuer à la lutte contre l'urgence climatique, chaque spécialiste du marketing a la possibilité de contribuer à faire évoluer le secteur à un rythme soutenu. »

Le secteur international de la publicité et des médias a déjà fait des progrès dans la décarbonisation des médias traditionnels et continue d'explorer les moyens d'accélérer cette réduction dans la manière dont les médias numériques sont produits, stockés, transmis et consommés. Par exemple, en orientant les dépenses numériques vers des fournisseurs à faibles émissions de carbone ou sans carbone et en raccourcissant le trajet entre le centre de données et le public, en créant des affiches publicitaires extérieures avec du papier recyclé, en utilisant des peintures murales qui « dévorent le carbone » ou en incorporant des éléments des dépenses de recherche dans des plateformes offrant une compensation carbone.

Toutefois, pour réaliser des progrès significatifs, il est essentiel de réunir l'ensemble de l'écosystème des médias afin de garantir une mesure et une communication précises et transparentes de l'impact carbone réel du contenu médiatique tout au long du cycle de vie d'une campagne. Offrant ainsi aux entreprises un choix clair et positif en matière de carbone pour la publicité médiatique au sein de leur chaîne d'approvisionnement.

The Rise of Sustainable Media est une étude mondiale sur les attitudes et comportements des consommateurs liés à la consommation durable et à la publicité, et comment cela pourrait redéfinir la stratégie commerciale pour la croissance des entreprises. Pour plus d'informations et pour voir les résultats et analyses supplémentaires de l'étude, veuillez télécharger un exemplaire gratuit du rapport à l'adresse suivante : sustainablemedia.dentsu.com

NOTES À L'INTENTION DES ÉDITEURS

* Dentsu International et Microsoft Advertising ont commandé une recherche indépendante avec Opinium pour The Rise of Sustainable Media : sondage auprès de 24 068 adultes dans 19 pays, août 2021. Toutes les figures citées dans ce document sont extraites de cette recherche, sauf indication contraire.

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1702503/Dentsu_International.jpg

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles