Marchés français ouverture 4 h 19 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 349,65
    -91,65 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,56
    -42,97 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 080,93
    -392,20 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    995,12
    -15,49 (-1,53 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Nos entreprises "sous le choc" après l’offensive de la Chine face aux sanctions

·1 min de lecture

La loi anti-sanctions en Chine fait grincer des dents, en Europe. Les entreprises de l'UE sont "sous le choc", indique la Chambre de commerce de l'UE. Face aux pressions occidentales, la Chine s'est dotée jeudi d'un arsenal juridique, au libellé vague, qui légalise des représailles en cas de sanctions étrangères contre des individus ou des entités chinoises. Le texte légalise "la mise sous scellés, la saisie et le gel des biens" de personnes ou d'entreprises qui appliqueraient des sanctions contre la Chine. Cette loi "risque de placer les entreprises européennes en Chine dans une position de plus en plus précaire", a déploré auprès de l'AFP Joerg Wuttke, président de la Chambre de commerce de l'UE en Chine.

Le texte, qui n'avait pas été publié à l'avance, a été adopté mercredi lors d'une réunion à huis clos du comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (ANP, le parlement chinois). "Les entreprises européennes sont sous le choc face au manque de transparence et à la rapidité de ce processus", a commenté M. Wuttke. Pékin se plaint depuis longtemps de l'application extraterritoriale du droit américain via des sanctions et des restrictions commerciales. Les observateurs craignent qu'avec la nouvelle loi, les sociétés étrangères aient à faire un choix cornélien: se conformer aux sanctions américaines et risquer des représailles chinoises, ou vice versa.

>> A lire aussi - Chine, Russie, Etats-Unis... le temps des prédateurs est revenu

Les entreprises étrangères se retrouvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Droits TV de L1: l'horizon juridique se dégage en vue d'un accord entre Canal+ et la LFP
Le coussin-manteau-duvet d'Ikea va-t-il être le tube de l'été ?
Menu BTS de McDonald's : scènes de chaos en Indonésie
L'appli chinoise de VTC Didi Chuxing veut entrer en Bourse et pourrait valoir 100 milliards de dollars
Porto Rico : des milliers d'habitants plongés dans le noir après un incendie et une cyberattaque