Marchés français ouverture 2 h 34 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 617,07
    +70,89 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2162
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 460,51
    +69,25 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    26 069,04
    -268,04 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    638,06
    -1,08 (-0,17 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Les entreprises adoptent l’Ère des données pour traverser la période de reprise post COVID, mais elles doivent amener les consommateurs à faire de même

·6 min de lecture

Les recherches montrent que l’attitude des entreprises et des consommateurs à l’égard de l’utilisation des données a évolué au cours de la pandémie

Splunk Inc. (NASDAQ : SPLK), fournisseur de la plateforme Data-to-Everything, a annoncé une nouvelle recherche en collaboration avec Censuswide, sur l’attitude des entreprises et des consommateurs européens à l’égard des données pendant la pandémie.

Les principales conclusions indiquent que les entreprises ont été poussées à adopter l’Ère des données, tandis que les consommateurs se sont montrés plus prudents, avec des attentes accrues quant à la manière dont leurs données sont traitées :

  • La majorité des entreprises pensent que la COVID a accéléré l’utilisation des données au sein des opérations

  • La confiance dans la résilience des infrastructures informatiques a fortement chuté

  • Les consommateurs continuent d’avoir des attentes de plus en plus élevées quant à la manière dont les entreprises gèrent leurs données

L’Ère des données est arrivée

Plus des trois quarts des entreprises en France (79 %) et au Royaume-Uni (77 %) estiment que la COVID a fait évoluer la manière dont elles utilisent les données dans leurs opérations. On constate une nouvelle dynamique semblable en Allemagne (64 %) et aux Pays-Bas (61 %). Les personnes interrogées pensent également que la hausse de cette utilisation devrait permettre d’assurer le succès futur d’une majorité d’entreprises britanniques (80 %), affirmant qu’elle contribuera à stimuler l’innovation et à apporter une certaine amélioration (82 % en France, 68 % en Allemagne, et 80 % aux Pays-Bas). En moyenne, la grande majorité des entreprises européennes interrogées (90 %) ont déclaré que la visualisation des données en temps réel les avait aidées à prendre de meilleures décisions.

« L’impact de la pandémie mondiale sur l’économie a clairement montré aux entreprises qu’elles devaient adopter l’Ère des données pour survivre », a commenté Frederik Maris, vice-président pour la région EMOA, chez Splunk. « L’élaboration d’une stratégie de données, étroitement liée aux objectifs commerciaux peut améliorer la qualité de la prise de décision au sein d’une organisation. Cela peut non seulement améliorer les performances à court terme, mais aussi aider une entreprise à se différencier de ses concurrents en permettant le développement d’une culture de l’innovation, fondée sur les données. Cependant, cela ne peut pas être fait de manière isolée. Les entreprises doivent garder à l’esprit les consommateurs et leurs préoccupations en matière de données, si elles veulent réussir à l’Ère des données. »

Avant la pandémie, la responsabilité de la gestion et de l’utilisation des données était généralement considérée comme relevant du département informatique, que ce soit pour lutter contre les menaces de sécurité ou éviter les temps d’arrêt, mais aujourd’hui elle est considérée comme un atout stratégique de l’entreprise pour la planification et la prise de décision. Les trois quarts des entreprises européennes ont déclaré l’utiliser pour un suivi plus régulier des mesures de performance au sein de l’entreprise (73 %), et pour examiner de plus près les données des clients (69 %), tandis qu’un nombre similaire (72 %) ont affirmé qu’elle aidait désormais à mettre en évidence les tendances et à façonner les nouveaux développements commerciaux.

Solidifier la « Normalité de demain »

La recherche montre également qu’il n’y a pas de place pour la complaisance au sein du département informatique lui-même, lequel doit utiliser davantage les données afin de garantir que les infrastructures technologiques qu’il fournit à différents services, comme le télétravail, restent toujours disponibles. Les niveaux de confiance liés à la résilience des infrastructures ont fortement chuté, un quart (24 %) des entreprises britanniques interrogées déclarant avoir manqué de confiance dans leur infrastructure informatique pendant la pandémie, alors que ce chiffre n’était que de 7 % auparavant, ce qui représente une multiplication par trois du manque de confiance. Des crises de confiance similaires ont été observées sur tout le continent, notamment en France, où les niveaux de confiance ont chuté de 21 %, aux Pays-Bas où ils ont chuté de 13 %, et en Allemagne où ils ont chuté de seulement 9 %. La COVID mettant en évidence des faiblesses antérieures de la fonction informatique, il reste encore beaucoup à faire afin d’exploiter les avantages de l’utilisation des données pour gérer des environnements informatiques de plus en plus complexes.

Renforcer la confiance des consommateurs

Bien que la recherche montre que les entreprises adoptent l’Ère des données pour survivre aux perturbations liées à la COVID, il est clair que l’Ère des données pour les consommateurs sera caractérisée par des normes élevées concernant leurs données :

  • Les banques sont considérées comme une valeur sûre pour le partage de données personnelles. Au Royaume-Uni et en France, en ce qui concerne les renseignements personnels, comme leur adresse électronique, les gens sont plus susceptibles de faire confiance à leur banque (68 %) qu’à leurs partenaires (Royaume-Uni 60 % et France 66 %), ou à leurs parents (Royaume-Uni 48 % et France 58 %).

  • Les consommateurs britanniques sont trois fois plus susceptibles de donner leur adresse e-mail à une banque (68 %) qu’à une entreprise fabriquant des appareils intelligents (IdO) (19 %).

  • Moins de la moitié des consommateurs français toléreraient une violation de données par une entreprise, tandis que les Britanniques et les Allemands seraient plus compréhensifs (60 % et 66 % respectivement), ce chiffre atteignant les trois quarts pour ce qui est des Néerlandais.

  • Lorsqu’il leur a été proposé de choisir entre un service plus personnalisé (comme un fil d’actualité), et un service générique gratuit avec une publicité non ciblée, la moitié des Britanniques (50 %) ont déclaré qu’ils choisiraient l’option générique. Seuls 16 % préféreraient un service basé sur les données (personnalisé).

Pour en savoir plus sur les solutions de Splunk, visitez le site Web de Splunk.

Méthodologie

Cette recherche a été menée par Censuswide, auprès de 803 gestionnaires des données (cadres supérieurs et plus), responsables des données dans des entreprises de plus de 100 employés, âgés de 25 ans et plus ; et auprès de 4 098 consommateurs dans chacun des marchés suivants : Royaume-Uni, Allemagne, France et Pays-Bas, entre le 2 et le 6 octobre 2020. Censuswide respecte les lois et emploie des membres de la Market Research Society qui est basée sur les principes de l’ESOMAR.

À propos de Splunk Inc.

Splunk Inc. (NASDAQ : SPLK) transforme les données en action, grâce à la plateforme Data-to-Everything. La technologie de Splunk est conçue pour étudier, surveiller et analyser, ainsi qu’agir sur les données à n’importe quelle échelle.

Splunk, Splunk>, Data-to-Everything, D2E et Turn Data Into Doing sont des marques de commerce et des marques déposées de Splunk Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays. Tous les autres noms de marque, noms de produits ou marques de commerce appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2020 Splunk Inc. Tous droits réservés.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210113005898/fr/

Contacts

Contact avec les médias
Alex Harking
Splunk Inc.
press@splunk.com

Contact avec les investisseurs
Ken Tinsley
Splunk Inc.
ir@splunk.com