La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 043,62
    +222,86 (+0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Pass sanitaire : cette entreprise va l'imposer illégalement à ses salariés

·2 min de lecture

Le président cofondateur de Bluelinea va imposer le pass sanitaire à ses salariés. Si au 1er octobre, un salarié ne présente pas de pass sanitaire, son contrat de travail "sera suspendu", avertit le groupe. Actuellement, environ une quinzaine de salariés ne seraient pas vaccinés.

C'est une annonce qui n'est pas passée inaperçue. Bluelinea, une entreprise de téléassistance dont le personnel n'est légalement pas soumis au pass sanitaire, a signalé ce lundi qu'elle allait l'imposer à tous ses salariés à partir du 1er octobre. Et les récalcitrants verront leur salaire suspendu, a-t-elle fait savoir. "Le pass sanitaire est obligatoire dans les lieux qui reçoivent du public, pour toutes les activités de loisir (cinéma, piscine...) et pourtant il ne l'est pas pour les activités obligatoires comme aller travailler", regrette Laurent Levasseur, président cofondateur de Bluelinea.

Sa société, basée à Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines), emploie une centaine de personnes, dont la grande majorité travaille au bureau ou à distance. "J'ai souhaité qu'on soit irréprochable", fait valoir Laurent Levasseur, qui veut "préserver ses salariés". Actuellement, seule une quinzaine de salariés de l'entreprise ne seraient pas vaccinés. "On rencontre plus de problèmes avec les jeunes adultes", détaille le patron.

Si au 1er octobre, un salarié de Bluelinea ne présente pas de pass sanitaire, son contrat de travail "sera suspendu", a indiqué l'entreprise dans un message adressé à la presse. Pourtant, "la loi ne prévoit pas de mise en place du pass sanitaire de façon généralisée", prévient Eric Rocheblave, avocat spécialisé en droit du travail, interrogé par l'AFP. "Seulement certains salariés travaillant dans certains lieux", listés dans la loi du 5 août sur la gestion de la crise (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

L'aide à l'embauche d'apprentis à nouveau prolongée
Ci-joint, savoir gré... 5 erreurs à éviter dans vos courriels
Covid-19 : gros couac pour les salariés vaccinés et parents d'enfants malades
La formation des salariés, un pilier pour la relance ?
10 jobs en or que les entreprises s’arrachent en cette rentrée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles