La bourse ferme dans 7 h 16 min
  • CAC 40

    6 623,88
    -7,27 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 118,76
    -3,67 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 783,20
    +6,50 (+0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    28 609,76
    +826,16 (+2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    818,37
    +31,75 (+4,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,53
    +0,23 (+0,31 %)
     
  • DAX

    15 569,82
    -19,41 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 118,75
    +8,78 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 294,15
    +411,69 (+1,43 %)
     
  • GBP/USD

    1,3902
    -0,0019 (-0,13 %)
     

Des entrepreneurs locaux veulent racheter le FC Nantes

·1 min de lecture

Deux chefs d'entreprises nantais et l'ancien gardien Mickaël Landreau ont présenté vendredi 4 juin le "collectif nantais", une société destinée à participer à un rachat du FC Nantes, même s'ils sont encore très loin d'avoir les fonds nécessaires et que le propriétaire, Waldemar Kita, assure n'être pas vendeur. "On veut apporter une alternative, un projet de succession très enraciné à son territoire. Il y a du caractère sur ce territoire, il doit s'exprimer", a expliqué Philippe Plantive, patron de l'entreprise Proginov (édition de logiciels), un sponsor actuel du club, lors d'une conférence de presse. "Le propriétaire, c'est Waldemar Kita, il mérite le respect, il a investi son argent (... mais) on ne peut pas être à la tête du club et être en opposition avec les élus, les supporters...", a-t-il insisté.

Pour des raisons juridiques, le ticket d'entrée au collectif a été fixé à 100.000 euros minimum, et les sommes seront placées sous séquestre auprès du Crédit Mutuel, banque partenaire du club qui vient d'arracher son maintien en Ligue 1 aux barrages après une saison catastrophique. "Soit on rassemble assez d'argent pour discuter seuls avec Waldemar Kita, soit on trouve un nouvel investisseur à qui s'associer", a expliqué Philippe Plantive.

>> A lire aussi - Football : la valeur des clubs s'effondre, les Français tirent leur épingle du jeu

Mais pour racheter le club, éponger ses dettes et le faire fonctionner, il faudra investir des dizaines de millions d'euros. Or le collectif (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Croissance : la Chine et les Etats-Unis nous distancent, le conseil Bourse du jour
Quarantaine au Royaume-Uni : les prix des vols avec le Portugal s'envolent
Affaire Bernard Tapie : le pourvoi en cassation irrecevable !
Poutine porte un coup au dollar, l’Europe doit payer le gaz de la Russie en euros selon lui
Booking va rembourser les aides des Pays-Bas, après le scandale des bonus aux dirigeants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles