La bourse ferme dans 1 h 25 min
  • CAC 40

    6 235,57
    -31,71 (-0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 991,81
    -22,99 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    33 876,21
    +60,31 (+0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,2066
    +0,0048 (+0,40 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -0,10 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    40 657,74
    -5 185,11 (-11,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 118,76
    -5,14 (-0,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,61
    +0,18 (+0,29 %)
     
  • DAX

    15 182,20
    -138,32 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    6 906,17
    -32,07 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 926,38
    +107,97 (+0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 155,36
    +20,38 (+0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3864
    +0,0021 (+0,15 %)
     

Entrepreneurs, commerçants : avez-vous droit à l’aide pour vos coûts fixes ?

·1 min de lecture

Aider les entreprises pénalisées par les mesures de restriction sanitaire pour lesquelles le fonds de solidarité s’avère insuffisant pour couvrir leurs charges fixes, loyers en tête, c’est l’objectif de la nouvelle aide spécifique mise en place par le gouvernement. Les détails de ce mécanisme, dont la mise en place a été confirmée par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire le 20 mars, viennent d’être précisés dans un décret publié au Journal officiel ce jeudi 25 mars. Ce dispositif de prise en charge des coûts fixes est, comme initialement annoncé, destiné aux entreprises “qui ont un niveau de charges fixes élevé”, stipule le texte. Complémentaire du fonds de solidarité, cette indemnisation peut être demandée par toute entreprise réalisant plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires mensuel (ou 12 millions d’euros sur l’année 2019), mais pas seulement.

>> A lire aussi - Indépendants, auto-entrepreneurs : le formulaire de demande du fonds de solidarité de février est en ligne

Le dispositif peut en effet être ouvert à des structures dégageant une activité inférieure à ce seuil. C’est d’ailleurs la principale évolution du mécanisme par rapport à sa première mouture annoncée par Bercy en février dernier. L’aide est ouverte aux entreprises “de plus petite taille de certains secteurs limitativement énumérés qui ont des charges fixes très élevées”, explique le décret. Il s’agit des secteurs de la restauration traditionnelle, des hôtels et hébergements similaires et des hébergements (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôts : une nouveauté intéressante pour votre déclaration de revenus
Les frais facturés par votre banque pour vos virements internationaux
Gare à "l’arnaque irlandaise" sur les aires de repos
“Livrets” à taux (trop) généreux : ces signes qui doivent vous alerter d’une arnaque
Taxe foncière : déjà une bonne nouvelle pour les propriétaires cette année