La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 608,03
    -108,23 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Enseignement supérieur: quels sont les enjeux de l’année 2023 ?

Syspeo/SIPA

Bascule lycée/études supérieures, transition écologique... En 2023, les domaines de la formation et de l’orientation vont subir de nombreux changements. Une année à forts enjeux s'ouvre pour les acteurs de l'enseignement supérieur.

Le chantier de l’orientation

Instauré par la loi du 22 juillet 2013, la notion de "continuum -3/+3" fait référence au lien entre les enseignements de début de lycée jusqu’aux études supérieures. Le but? Assurer une continuité de l’orientation des élèves. Mais le gouvernement souhaiterait le repenser. Tel est en tout cas l’un des messages portés par Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur, début janvier à l’occasion du Salon Postbac.

Les chantiers ne manquent pas: la demi-journée "avenir hebdomadaire" et les débats sur l’usage des 54 heures dédiées à l’orientation, l’amélioration continue de Parcoursup, la réforme de la voie professionnelle, le développement de la future plateforme Avenir(s) et de référentiels des compétences à s’orienter, le sujet montant de la réorientation… Le tout dans un contexte de changements profonds liés au nouveau bac. Des annonces du gouvernement seraient prévues sur l’orientation en janvier 2023.

Lire aussiParcoursup 2023 : ces nouveautés pour améliorer la "transparence"

Quel avenir pour les classes préparatoires?

Une nouvelle réforme serait en train de se préparer pour les classes préparatoires économiques et commerciales (ECG), alors que celles-ci ont déjà connu une évolution à la suite de la réforme du lycée à la rentrée 2021. Pour lutter contre la baisse drastique des effectifs (-10,4% en 2021), un comité de pilotage est organisé au sein des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche depuis décembre 2022.

Parmi les scénarios sur la table: une refonte des contenus pour la rentrée 2024. Au risque, sinon, de fermer de nouvelles classes si les étudiants continuent de déserter ces filières. Les classes préparatoires scientifiques seraient également dans le viseur des ministères alors que leurs effectifs continuent de stagner.

Etudes de santé: un besoin de stabilité

Depuis la rentrée 2020, l’accès aux études de santé a été repensé à travers deux nouveaux parcours: les parcours d'ac[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi