La bourse ferme dans 4 h 51 min

Enrico Letta au Conseil européen: "Soyez à la hauteur de l'immensité des défis"

"Nous sommes à un moment historique. Nous avons besoin de réponses à la hauteur de l’immense défi." A quelques heures du Conseil européen, qui commence ce jeudi 26 mars à 15 heures, l’ancien Premier ministre italien Enrico Letta a lancé un appel pressant. Depuis son appartement de Rome, il a conjuré les 27 chefs d’Etat et de gouvernement, qui se retrouvent pour une conférence virtuelle, d’avoir une vision. Digne, a t-il exhorté, de celles des "Mitterrand, Kohl et Delors".

Car, a-t-il insisté, dans le cadre d’un échange avec quelques journalistes de l’association Europresse, la crise du coronavirus est un "véritable concentré de crises, dont les enjeux sont à la fois sanitaires, économiques, sociaux et financiers". Elle aura un impact direct sur l’avenir de l’Union européenne.

Des médecins cubains en Italie

Il a évoqué le cas de son pays, frappé le premier par l’épidémie, qui s’est senti abandonné, et où l’euroscepticisme a grandi, au fur et à mesure qu’arrivaient dans la Péninsule du matériel médical de Chine, des médecins de Russie et de Cuba. "Des opérations de communication politique, bien sûr, a-t-il souligné, mais redoutablement efficaces."

Celui qui est directeur de la Paris School of International Affairs Sciences Po, et qui a quitté la France il y a une semaine, lorsque la rue Saint-Guillaume a fermé, a deux messages à faire passer aux dirigeants du Vieux Continent. D’abord, ils doivent la vérité aux Européens. "Il faut dire clairement que, contrairement à ce qu’affirme Trump, la crise ne sera pas finie pour Pâques. Elle s’inscrit dans la durée, pendant toute l’année 2020." D’ailleurs, a-t-il précisé, c’est à la Commission européenne, et non à eux 27, de piloter la crise et la sortie de crise. L’Italien a prévenu qu’il ne faut pas retomber dans les errements de 2008, où Barroso avait cédé les rênes aux capitales. Ursula von der Leyen, l’actuelle présidente, "doit prendre la barre avec leadership". Et celui qui est aussi Président de l’Ins[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi