La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 811,40
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    16 236,23
    +44,91 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    +0,36 (+0,45 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,20 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,05 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Enric Mas remporte le Tour d'Émilie devant Tadej Pogacar

Enric Mas a décroché sa première victoire depuis près d'un an et demi. (E. Garnier/L'Équipe)

Impressionnant dans les deux dernières montées vers le sanctuaire de San Luca, Enric Mas (Movistar) a remporté avec la manière le Tour d'Émilie ce samedi devant Tadej Pogacar (UAE).

C'est une véritable démonstration de force qu'a réussie Enric Mas sur les pentes menant vers la Madone de San Luca, à Bologne, où s'est achevé ce samedi le Tour d'Émilie. Deuxième du Tour d'Espagne, le grimpeur de l'équipe Movistar a parfaitement joué le coup en s'extirpant du groupe des favoris dans l'avant-dernière ascension décisive, n'emmenant dans sa roue que Tadej Pogacar, avant de se débarrasser assez aisément du Slovène dans l'ultime montée, à un peu moins de deux kilomètres de l'arrivée, pour s'imposer en solitaire.

L'Espagnol confirme ainsi sa très grande forme en cette fin de saison, décroche son premier succès depuis avril 2021 (et sa toute première course d'un jour) et se présente comme un sérieux candidat à la victoire sur le dernier Monument de l'année, le Tour de Lombardie, samedi prochain.

lire aussi


Le classement du Tour d'Émilie

Pogacar, lui, a fait rouler ses équipiers d'UAE tout l'après-midi mais n'a pu tenir la roue de son principal adversaire : il se classe finalement deuxième devant Domenico Pozzovivo (39 ans), qui était revenu sur la tête de la course au pied de la dernière montée. Alejandro Valverde, un autre vétéran (42 ans) qui s'apprête à mettre un terme à sa carrière, échoue au pied du podium.

Les Français en retrait


David Gaudu, qui n'a jamais été en réussite sur cette course, et Julian Alaphilippe, qui y participait pour la première fois de sa carrière (et ne portait pas, pour la première fois depuis deux ans, le maillot de champion du monde), n'ont pas été en mesure de s'illustrer, absents des débats entre favoris au fil des tours de l'exigeant circuit final. Un seul coureur français est parvenu à se glisser dans le top 10 : Rudy Molard (Groupama-FDJ), huitième.

lire aussi


Toute l'actualité du cyclisme