Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 829,02
    +1 213,22 (+2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,72
    +78,10 (+5,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Enquête visant Édouard Philippe : perquisitions à l'hôtel de ville du Havre

Eric Fougere/Getty Images

L’élection présidentielle de 2027 est-elle compromise pour Édouard Philippe ? L’avenir de l’ex-Premier ministre – qui affirme se «préparer» à une candidature au fameux scrutin – semble aujourd’hui plus que jamais incertain. Des perquisitions sont, en effet, actuellement menées, ce mercredi 3 avril, à la mairie du Havre et au siège de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole, selon les informations du journal Le Monde. Celles-ci interviennent dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet national financier (PNF), portant sur des soupçons de «prise illégale d'intérêts, favoritisme, détournement de fonds publics et harcèlement moral».

Cette enquête vise le maire du Havre, Édouard Philippe, mais également son adjointe chargée de l’innovation et du numérique et conseillère communautaire de la métropole, Stéphanie de Bazelaire, ainsi que la directrice générale des services de la communauté urbaine, Claire-Sophie Tasias, précisent nos confrères.

Selon nos confrères, une plainte avait été déposée, le 14 septembre, auprès du PNF pour «prise illégale d’intérêts, détournement de biens, favoritisme, concussion et harcèlement moral» par l’ancienne directrice générale adjointe de la communauté urbaine, dont le contrat à durée déterminée (CDD) n’avait pas été renouvelé par le président de la collectivité, Édouard Philippe, en avril 2023. Un défaut d’expertise et d’implication était alors invoqué.

L’affaire remonte à juillet 2020, lorsque Édouard Philippe signe avec Stéphanie de Bazelaire, (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Appel à la grève «totale» dans les cliniques et hôpitaux privés à compter du 3 juin
Déserts médicaux : après les médecins, les pharmacies en voie de disparition ?
Comment éviter que les assureurs désertent les zones à risque ? Vers une épidémie de rougeole lors des JO ? Le Flash éco du jour
«Pass rail» : le gouvernement obtient un accord in extrémis des présidents de région
Jean-Marie Le Pen sous «mandat de protection future» : que signifie cette forme de tutelle allégée ?