Publicité
La bourse ferme dans 1 h 14 min
  • CAC 40

    8 045,05
    +22,64 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 941,25
    +23,16 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    38 098,88
    +112,48 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0639
    -0,0022 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    -65,40 (-2,71 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 343,39
    +1 211,16 (+1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,44
    -8,55 (-0,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,71
    -0,43 (-0,52 %)
     
  • DAX

    17 873,37
    +136,01 (+0,77 %)
     
  • FTSE 100

    8 026,55
    +130,70 (+1,66 %)
     
  • Nasdaq

    15 377,81
    +95,80 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    4 989,66
    +22,43 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    37 438,61
    +370,26 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    16 511,69
    +287,55 (+1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2319
    -0,0052 (-0,42 %)
     

Une enquête ouverte pour assassinat après la mort par balles d'un jeune près de Nantes

Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Des trois épisodes de coups de feu dont l'agglomération nantaise a été le théâtre au cours des 24 dernières heures, c'est pour l'heure celui qui a eu les conséquences les plus dramatiques. Un jeune homme a été tué mercredi soir à Saint-Herblain, près de Nantes (Loire-Atlantique) par le passager d'un deux roues qui a tiré sur lui près d'une station de tramway avant de s'enfuir, a annoncé le parquet, qui a ouvert une enquête pour "assassinat".

Selon les premières constatations, la fusillade s'est produite peu après 20h30. La victime, "sans doute âgée d'une vingtaine d'années" mais "dont l'identification n'est pas encore certaine, a été atteinte par trois tirs dont un au thorax qui pourrait être le tir mortel", indique dans un communiqué le procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul.

Une autopsie doit avoir lieu vendredi et la direction territoriale de la police judiciaire de Nantes est saisie de l'affaire, "sous la qualification d'assassinat", précise-t-il.

De multiples coups de feu en 24 heures

La police avait déjà été appelée mercredi vers 15h30 après "plusieurs tirs par arme à feu", non loin du lieu du meurtre. Ils avaient constaté "la présence de huit impacts sur la porte vitrée d'un immeuble" ainsi que "de nombreuses traces de sang" mais aucune victime n'avait été découverte, sur place ou à l'hôpital.

PUBLICITÉ

Le parquet a saisi la Sûreté Départementale de ces faits, qualifiés en l'état de tentative de meurtre, précise Renaud Gaudeul.

Une autre enquête pour tentatives de meurtre

Le dernier "épisode" de coups de feu dans la banlieue nantaise est survenu jeudi vers 2h30 du matin dans une station-service, lors d'une "altercation" entre les occupants de deux véhicules, pour des motifs encore indéterminés.

Un individu avait sorti une arme et fait feu sur deux occupants de l'autre véhicule. "Si les jours de l'un d'eux, touchés aux membres inférieurs, ne paraissent pas en danger, il n'en va pas de même du second, touché au thorax", explique le magistrat. Une enquête pour tentative de meurtres a également été ouverte pour ces faits.

À ce stade, Renaud Gaudeul souligne qu'"il n'est pas possible d'indiquer si ces trois épisodes sont liés".

Article original publié sur BFMTV.com