La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 662,76
    +1 355,66 (+2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Enfin un drone qui peut livrer plusieurs colis en même temps

Louis Neveu, Journaliste
·2 min de lecture

Optimiser les livraisons, en embarquant trois colis au lieu d’un, c’est ce que propose le Wingcopter 198, un drone autonome conçu par une société allemande éponyme. Bien que les livraisons par drone ne soient pour le moment qu’expérimentales, l’aéronef pourrait également servir pour délivrer des médicaments ou du matériel médical sur les zones difficiles d’accès. Pour transporter trois paquets pouvant cumuler au maximum un poids de cinq kilogrammes, le drone est de bonne taille, puisqu’il mesure près de deux mètres d’envergure et plus de 1,5 mètre de longueur. Malgré ses huit rotors, il a la forme d’un avion avec des profils d’ailes inspirés des oiseaux.

Il s’élève à la verticale à l’aide de ses huit rotors et lorsqu’il atteint son altitude de croisière, il réoriente certains de ses moteurs pour les transformer en système propulsif d’avion et coupe les autres. Avec ce procédé, l’aéronef peut parcourir jusqu’à 75 kilomètres avec ses trois paquets. Pas besoin de zone d’atterrissage pour la livraison, il dispose d’un système de treuil qui vient déposer le colis.

Une sécurité renforcée

Débarrassé de sa charge utile, le Wingcopter peut atteindre la vitesse de 150 km/h pour rejoindre sa base. Après un remplacement de batterie et un rechargement en colis, il peut immédiatement repartir. Le vol est autonome et selon Wingcopter, un seul opérateur suffit à superviser une flotte de dix drones à la fois. Question sûreté, pour garantir un maximum de sécurité et assurer son homologation par la FAA, c’est-à-dire l’administration américaine chargée de l’aviation, en plus de ses huit moteurs, l’appareil embarque des systèmes redondants pour tous ses capteurs essentiels, qu’il s’agisse des capteurs de vitesse, d’obstacle, de navigation. Il dispose aussi d’une batterie supplémentaire qui prend la relève en cas de défaillance.

Pour ses créateurs, le drone serait particulièrement utile pour desservir les zones rurales ou les endroits difficiles d’accès comme les îles, les zones...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura