Marchés français ouverture 7 h 16 min

Enfin une bonne nouvelle pour Boeing et son 737 MAX ?

La fin du tunnel pour Boeing ? Les Etats-Unis envisagent de procéder dans "quelques semaines" au vol de certification du 737 MAX, étape déterminante pour la remise en service de cet avion cloué au sol depuis bientôt un an, malgré un nouveau problème détecté récemment. En voyage à Londres, Steve Dickson, le chef de l'agence fédérale de l'aviation (FAA), principal régulateur de l'aérien aux Etats-Unis, a déclaré à des journalistes réunis à l'Aviation Club espérer que le vol de certification du 737 MAX ait lieu dans "quelques semaines".

C'est traditionnellement au terme du vol de certification que les autorités de l'aviation civile décident d'autoriser ou non un avion à entrer ou à reprendre du service. Dans le cas du 737 MAX, il marquerait le début de la fin d'une crise historique, dont la facture s'élève pour l'instant à plus de 18 milliards de dollars pour Boeing, sans compter les efforts qu'il lui faudra déployer pour redorer sa réputation et les indemnisations potentielles des familles des victimes.

>> A lire aussi - Boeing 737 Max : cet accident de 2009 qui aurait dû éveiller les soupçons

La FAA a terminé il y a "plusieurs semaines" son audit des changements effectués par Boeing sur le logiciel anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les accidents de Lion Air du 29 octobre 2018 (189 morts) et d'Ethiopian Airlines du 10 mars 2019 (157 morts), a dit à l'AFP une source réglementaire. Elle en a conclu qu'il faudrait des ajustements, mais ces derniers ne seraient a priori pas "significatifs", a dit la même source.

Dysfonctionnement de l'alarme

Dans le même temps, des ingénieurs de Boeing ont détecté un nouveau souci lié au MCAS, logiciel censé empêcher l'avion de partir en piqué, notamment en cas de perte de vitesse. La découverte a eu lieu lors d'un vol d'essai destiné à tester le MCAS, explique Boeing : le clignotant, censé ne s'allumer qu'en cas de dysfonctionnement de ce logiciel, s'est éclairé inopinément, un problème dû, d'après Boeing, aux différences dans les données

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le bail réel solidaire, ce contrat qui diminue déjà de près 40% les prix de l’immobilier
Rétromobile 2020 : notre visite guidée en vidéo
Fraîchement diplômés, mères de famille… comment vivent les jeunes sans emploi ?
Crédit immobilier : les banques ont bien commencé à resserrer leurs conditions d’emprunt
Dividendes en Bourse : quand l’entreprise rembourse ses prêteurs