La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    51 881,27
    -2 487,35 (-4,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3759
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Vos enfants détestent les brocolis ? C'est la faute de leur microbiote !

·1 min de lecture

Les enfants ne sont pas vraiment friands de légumes, encore moins quand il s'agit de choux, brocolis et autres choux-fleurs. Les Brassicacées regorgent pourtant de bons nutriments, mais leur amertume ne plaît pas à tous les palais, surtout ceux des enfants qui tolèrent bien moins cette saveur que les adultes. En plus de cela, lorsqu'ils sont mastiqués, les Brassicacées produisent une famille de molécules odorantes riches en sulfure, les isothiocyanates, qui les rendent encore moins agréables en bouche. Des scientifiques australiens ont mis en avant la corrélation entre ces composés volatils et le microbiote salivaire. En effet, certaines bactéries décuplent la libération des molécules malodorantes.

Si vous n'aimez pas les brocolis, vous êtes peut-être résistant à la Covid-19

Les Brassicacées et le soufre

Dans leur vacuole, les cellules végétales conservent une enzyme à l'écart de ces autres constituants, l'alliinase. Lorsque l'on mange des brocolis et autres Brassicacées, les vacuoles se percent et libèrent l'enzyme qui agit sur le S-méthyl-L-cystéine sulfoxide (SMCSO), une molécule riche en sulfure. Les produits de la destruction du SMCSO sont caractérisés par leur odeur âcre.

Il se trouve que des bactéries du microbiote intestinal, aussi présentes dans la salive, possèdent aussi l'alliinase et sont capables d'augmenter la production des composés soufrés dans la bouche. Les scientifiques du Commonwealth Scientific and Industry Research Organisation pensent que la présence des molécules dérivées du SMCSO participe au dégoût des enfants pour les Brassicacées.

Les Brassicacées sont une grande famille de végétaux qui comptent, entre autres, les choux. © Wolfgang Jargstorff, Adobe Stock
Les Brassicacées sont une grande famille de végétaux qui comptent, entre autres, les choux. © Wolfgang Jargstorff, Adobe Stock

Le microbiote participe au dégoût des enfants pour les choux-fleurs

Dans des expériences ex vivo, les scientifiques ont mélangé des échantillons de salive de parents et de leur enfant avec des choux-fleurs crus réduits en poudre. Au fil du temps, ils ont analysé la production de composés...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles