Marchés français ouverture 5 h 4 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 634,48
    +202,93 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    0,9631
    +0,0019 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    17 817,71
    -37,43 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    20 551,47
    +798,83 (+4,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,67
    +20,57 (+4,75 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

« Les Enfants des autres » : Rebecca Zlotowski plonge Virginie Efira dans les affres de la maternité

« Les Enfants des autres » : Rebecca Zlotowski plonge Virginie Efira dans les affres de la maternité

Drame - Rebecca Zlotowski confronte Virginie Efira à un désir tardif de maternité dans « Les Enfants des autres » en salle ce mercredi

Elle est plus rayonnante que jamais Virginie Efira dans Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski, l’un des plus beaux films de cette rentrée. La comédienne incarne une enseignante quadragénaire qui, venant de rencontrer un architecte divorcé et père d’une fillette (Roschdy Zem, séduisant et fragile en papa gâteau), entend son horloge biologique se rappeler à son bon souvenir.

« Sa rencontre avec sa toute jeune belle-fille réveille en elle un désir de maternité, explique la cinéaste à 20 Minutes. Mais le film ne parle pas que de cela. Il évoque le besoin de transmission, celui de savoir que quelqu’un se souviendra de nous. » L’héroïne fait le point sur ses désirs à un âge où, si on ne sait pas toujours où l'on va, on a clairement identifié ce qu’on ne veut pas.

En avoir (ou pas)

Cette prof investie dans son boulot comme dans son couple naissant gagne immédiatement la sympathie du spectateur dans un film réaliste où chaque personnage compose aussi bien que possible avec les cartes qui lui sont données. Ni l’ex-femme du héros jouée par Chiara Mastroianni, ni le gynécologique bienveillant interprété par le réalisateur Frederick Wiseman, ni même la petite fille au franc-parler parfois cruel du haut de ses cinq ans ne sont montrés comme des méchants. « Ce sont des êtres humains qui tentent (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Chronique d’une liaison passagère » : Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne tentent l'amour en liberté
Mort de Jean-Luc Godard, le cinéaste qui renversait les tables (de montage, entre autres)
Festival de Deauville : « Aftersun » remporte le Grand Prix de cette 48e édition riche en surprises
Série : Comment le tournage des « Papillons noirs » a atterri dans une maison mystérieuse
« Kompromat »: Comment Gilles Lellouche se retrouve pris au piège d'une machination en Russie