Marchés français ouverture 4 h 24 min
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 004,41
    -554,69 (-1,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 111,44
    -768,98 (-2,57 %)
     
  • BTC-EUR

    41 620,63
    +899,19 (+2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 004,28
    +16,18 (+1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Leur enfant était né au péage le 1er janvier : un an d'autoroute gratuit pour ce couple

·2 min de lecture
Cash machine (illustration Getty Images)

Éric et Raquel sont les parents de Tiago, né le 1er janvier sur l’A48 à proximité de Grenoble. La société concessionnaire d’autoroutes gérant l’A48 leur a accordé un an de voyages gratuits.

Le mois de janvier 2021 n’est pas perdu pour tout le monde. Le 1er janvier, Éric et Raquel accueillaient dans leur famille Tiago. Le 29 janvier, la société d’autoroutes AREA, qui gère les principaux axes rhônalpins, leur a offert un an d’accès gratuit à leurs portions payantes. Le lien entre les deux ? Tiago est né sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute du réseau AREA.

Accouchement par téléphone

Il était 2h18, ce 1er janvier, quand Tiago est arrivé. Une demi-heure plus tôt, ses parents quittaient leur domicile après la perte des eaux de Raquel. Mais le travail de la mère commence dans la voiture, alors que la maternité est encore loin. Pas le choix : Éric se gare puis procède à l’accouchement dans la voiture, pendant que les pompiers guident ses gestes par téléphone. “J’ai gardé mon calme durant l’accouchement mais j’ai été un peu stressé en attendant les pompiers qui nous ont conduits à la maternité de Voiron”, raconte le père au Dauphiné Libéré.

Un mois plus tard, Tiago est en parfaite santé lorsqu’il est accueilli par la direction d’AREA à l’espace clients du péage de Voreppe. Le groupe a en effet décidé d’offrir un an de voyages gratuits sur les axes habituellement payants du réseau AREA. Alexandre Claude, le directeur de la société concessionnaire d’autoroutes, en profite pour préciser qu’il s’agit d’une première "à l'occasion d'une naissance".

Au prix des péages, voilà ce qu’on appelle un gros lot.

Capture d'écran Twitter
Capture d'écran Twitter

Ce contenu peut également vous intéresser :