Publicité
La bourse ferme dans 3 h 9 min
  • CAC 40

    7 530,08
    -177,94 (-2,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 850,76
    -84,74 (-1,72 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0689
    -0,0053 (-0,49 %)
     
  • Gold future

    2 346,20
    +28,20 (+1,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 885,14
    -527,61 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,80
    +7,93 (+0,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,88
    +0,26 (+0,33 %)
     
  • DAX

    18 030,76
    -234,92 (-1,29 %)
     
  • FTSE 100

    8 147,88
    -15,79 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2690
    -0,0071 (-0,56 %)
     

Un enfant de 5 ans laissé seul sur le trottoir après l’école, sa maman porte plainte

Oubli ou acte délibéré ? Lundi 4 septembre 2023, au soir du premier jour de la rentrée scolaire, une maman a retrouvé son enfant de 5 ans et demi laissé seul au bord de la route. Scolarisé en CP à l’école primaire du Baraillon à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône), limitrophe de Lyon, le petit garçon jouait à 18h30 devant le portail fermé de l’établissement. « Le monsieur a pris mes affaires et m’a dit que ma maman allait bientôt venir », a expliqué l’enfant à sa mère lui demandant pourquoi il se trouvait là. En apprenant la situation, le directeur de l’école, « très étonné, choqué même » n’a pas semblé être au courant. La mère de famille a alors interrogé un animateur de l’association Léo-Lagrange, nouvellement en charge du périscolaire dans les écoles de la commune. Il semble que l’équipe d’animateurs n’aient pas eu la bonne information. Au Figaro, la maman a raconté : « Quand je suis allée voir l’animateur pour lui dire que la situation était inadmissible, j’ai compris qu’il n’avait pas de liste pour vérifier quels enfants étaient inscrits sur quels créneaux », raconte -t-elle. « Je lui ai dit : ‘si ça se trouve il y a d’autres enfants dans la rue' », ce à quoi il a répondu : « Je ne sais pas, je n’espère pas ».

Un possible malentendu

Le petit garçon avait bien été inscrit aux deux heures de périscolaire par sa maman via le site Internet de la mairie mais visiblement,...

Lire la suite