La bourse est fermée

Enfant à charge : cette réduction d’impôt qu’il ne faut pas oublier en déclarant ses revenus

À en croire les chiffres avancés par la députée LREM Emilie Cariou dans une question écrite au gouvernement, la réduction d’impôt sur le revenu accordée par l’État pour enfant à charge - à savoir rattaché au foyer fiscal - au collège, au lycée ou en études supérieures ferait l’objet d’un taux de non-recours important. L’élue de la Meuse rapporte qu’en 2017, on comptait près de 3 millions d’élèves du secondaire (collège et lycée) mentionnés dans les déclarations de revenus, mais à peine 56% des familles ont rempli la case pour bénéficier de la réduction d’impôt…. alors qu’elles y avaient droit ! Le chiffre tombe même à 34,4% pour les familles dont les enfants suivent des études supérieures. Une méconnaissance de cet avantage fiscal qui peut étonner alors que celui-ci figure à l’article 199 quater F du Code général des impôts (CGI) depuis plus de 27 ans ! Cela s’explique en partie par un manque de communication de Bercy, mais surtout par la non-automaticité du dispositif.

En pratique, si vous avez un ou des enfants scolarisé(s) au 31 décembre de l’année d’imposition (par exemple, au 31 décembre 2020 pour l’imposition des revenus 2020), Bercy vous accorde : 61 euros par enfant au collège, 153 euros par enfant au lycée (général, technologique et professionnel) et 183 euros par enfant en formation dans l’enseignement supérieur. Des montants que l’État n’a pas jugé bon de revaloriser - même pas sur l’inflation - depuis 1993 ! Ce que déplore la députée Cariou qui a demandé à l’exécutif un état des lieux complet de la situation de ce mécanisme fiscal.

>> À lire aussi - Crédits d’impôt, taxe d’habitation... votre calendrier fiscal pour cette année

Pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt, la demande doit être expressément portée sur la déclaration de revenus, que celle-ci soit effectuée en ligne ou sur papier. Concrètement, le contribuable doit remplir le nombre d’enfants qu’il a à sa charge dans la partie “Réductions d’impôt - Crédits d’impôt” ou dans sa déclaration papier,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Francine, retraitée, obligée de se lever à 5h30 pour compléter sa pension
Bourse : "le coronavirus est un choc comparable au 11 septembre et à la crise de 2008"
Bordeaux : une artiste poursuivie par la justice pour avoir peint des pâquerettes dans la rue
L'ancienne Mercedes de Claude François à vendre aux enchères
L'application de rencontres Grindr revendue par son propriétaire chinois