La bourse ferme dans 4 h 56 min
  • CAC 40

    6 528,12
    +55,77 (+0,86 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 756,07
    +30,68 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0185
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 792,80
    +1,60 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    23 619,36
    +860,20 (+3,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,89
    +24,67 (+4,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,84
    -1,17 (-1,31 %)
     
  • DAX

    13 661,55
    +87,62 (+0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 474,60
    +34,86 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2083
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Energie: la ministre Pannier-Runacher veut réguler les pratiques des commerces

JOEL SAGET/AFP

La ministre française de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré dans un entretien au JDD vouloir réguler les pratiques des commerces en matière d'énergie, une mesure s'inscrivant dans le "plan de sobriété" annoncé par le président Emmanuel Macron plus tôt ce mois-ci.

Au cours d'un entretien télévisé et les grands groupes à préparer un plan pour "consommer moins" d'énergie, invitant de manière générale la population à une sobriété énergétique, sur fond de crainte d'une interruption complète des livraisons de gaz russe vers l'Europe.

"Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets: le premier généralise l'interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville, entre 1 heure et 6 heures du matin, sauf rares exceptions comme les gares et les aéroports qui ne ferment pas la nuit", a dit Agnès Pannier-Runacher. Laisser les portes ouvertes, "c'est 20% de consommation en plus et (...) c'est absurde", a justifié Agnès Pannier-Runacher sur RMC.

750 euros d'amende

Des villes comme Bourg-en-Bresse, puis Lyon, Besançon et Paris ont pris des arrêtés municipaux depuis mi-juillet, alors que la France a connu une canicule exceptionnelle, pour que les magasins climatisés ferment leurs portes, sous peine d'amende. Le gouvernement prévoit de généraliser cela à tout le pays, avec jusqu'à 750 euros d'amende, mais il misera dans un premier temps sur l'information des commerçants.

Rappelant l'objectif de "faire un effort de 40% sur notre consommation d'ici à 2050", la ministre a indiqué que le gouvernement attendait "des plans d'action à l'automne" de la part d'un éventail d'acteurs - établissements publics, tourisme, collectivités locales...

(avec Agence)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles