La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 199,91
    -399,21 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Energie: Cherbourg profite à plein de l'éolien marin

·2 min de lecture

L'arrivée de toute une filière industrielle dans l'éolien marin transforme le port de Cherbourg et propulse la ville dans une situation de quasi plein emploi.

Le nouveau terre-plein s'étend sur une quarantaine d'hectares protégés des assauts de la mer par une digue de rochers de plusieurs mètres de hauteur. Dans quelques semaines, les éléments des fondations des éoliennes marines de Courseulles-sur-Mer (Calvados) seront stockés ici tandis qu'EDF assemblera le parc éolien de Fécamp (Seine-Maritime) qui voisinera avec le stockage des plus grandes pales d'éolienne marine au monde, longues de 107 mètres. Pour accueillir cette nouvelle filière industrielle d'énergie renouvelable, le port de Cherbourg n'a pas eu d'autre choix que de gagner de l'espace sur la mer à la manière des polders hollandais. C'est d'ailleurs « le géant néerlandais Jan-de-Nul qui a réalisé ces travaux en draguant près de 5 millions de mètres cubes dans la grande rade de Cherbourg », détaille Bertrand Marsset, directeur adjoint des Ports de Normandie. Ce chantier titanesque a duré quinze mois et coûté près de 50 millions d'euros. En bordure, un nouveau quai de 300 mètres a été construit.

Du nucléaire au renouvelable

En ce jeudi 2 septembre, un bateau en provenance de Belgique finit de décharger d'immenses tubes qui serviront à fixer dans les profondeurs les futurs « moteurs à vent » de Saint-Brieuc. Après avoir misé pendant des années sur la filière nucléaire et sur les chantiers navals, l'agglomération de Cherbourg « a fait le pari, il y a une dizaine d'années, des énergies renouvelables et du mix énergétique », défend Benoît Arrivé, le maire de Cherbourg.

Un choix qui pourrait se révéler payant alors que la ville est encore sous le choc de la rupture de contrat des sous-marins australiens qui faisaient travailler 500 personnes.

La situation de Cherbourg, à quelques heures de bateau des plus grands champs éoliens marins britanniques, a convaincu LM Wind Power, filiale de General Electric, d'y établir son usine de plus grandes pales au monde. Le hangar s'étend sur des centaines de mètres. « Notre carnet de commandes est plein jusqu'en 2025 et l'usine tourn[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles