La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 783,90
    +21,20 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    41 808,24
    -8 859,67 (-17,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Encore une fois, Dacia sauve la mise de Renault

·2 min de lecture

Renault prévoit de perdre 500.000 voitures cette année en production. La marque Dacia a heureusement limité la casse grâce aux succès de Sandero et Duster. Mais les véhicules à bas coûts pèsent plus de la moitié des ventes du constructeur. C'est beaucoup!

C’est finalement compte perdre cette année en production à cause des semi-conducteurs, dont 170.000 unités sur le seul troisième trimestre. C’est ce qu’annonce Clotilde Delbos, directrice financière du constructeur au losange, ce vendredi 22 octobre matin. Paradoxe: cette impossibilité de fournir intervient alors que le groupe tricolore affirme détenir un portefeuille de commandes en Europe à un niveau record depuis quinze ans. Ce dernier représentait à fin septembre 2,8 mois de ventes. n’a pu vendre dans les circonstances actuelles que 599.000 véhicules au troisième trimestre 2021, en baisse de 22,3% par rapport à 2020. Le chiffre d’affaires a du coup évidemment reculé, mais de 13,4% seulement, grâce à une hausse du prix moyen des véhicules. Face à la pénurie, Renault, comme ses concurrents privilégie les versions les plus onéreuses, à marges supérieures, tout en privilégiant les canaux de vente les plus rentables. C’est de bonne guerre. "L’effet prix est positif de 2,9 points", souligne la directrice financière.. Renault favorise aussi les modèles électrifiés. Pour "contribuer à nous permettre d’atteindre notre feuille de route plus rapidement que prévu", insiste Clotilde Delbos.

Sur neuf mois, le chiffre d’affaires a toutefois progressé de 12,3% et les ventes en volume de 2,6% (à 2 millions d’unités). Des chiffres catastrophiques en soi puisqu’ils se comparent à une année 2020 dramatique à cause de la pandémie. La France reste le premier débouché du groupe (25% de pénétration), devant la Russie (29% de part de marché). Renault y est le premier acteur grâce au constructeur national (Lada) qu’il contrôle, mais aussi à sa propre production à Moscou. L’Allemagne, l’Italie et le Brésil arrivent ensuite.

Dacia sauve la mise, peut-être trop

Sur le seul troisième trimestre, la marque Renault a écoulé 365.900 véhicules dans le monde, soit une baisse de 24,4%. En Europe, les ventes de véhicules particuliers E-Tech (hybrides, hybrides rechargeables, électriques) étaient en[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles