Enchères: les Ferrari se sont distinguées à Rétromobile

Dans le monde de l’automobile ancienne, Ferrari (Xetra: 30092157.DE - actualité) reste bel et bien la marque de tous les superlatifs. Le salon Rétromobile 2017 l’a encore prouvé.

Cette année, la plus grosse enchère a en effet été émise pour une Dino Berlinetta de 1965 carrossée par Pininfarina (Milan: PINF.MI - actualité) . A près de 4,4 millions d’euros, ce véhicule a dépassé la limite basse de sa fourchette d’estimation (4-8 millions d’euros).

Un autre modèle de la marque s’est également distingué, une 166 Spyder Corsa de 1948 ayant atteint les 2,96 millions d’euros.

Le haut du panier tient bon

Au total, 59 lots ont dépassé les 100.000 euros, 11 lots les 500.000 euros et 7 lots le million d’euros. Parmi eux, figurent par exemple une Lamborghini Miura SV de 1972 (2,34 millions d’euros) ou une Talbot Lago T150C de 1936, vendue pour 1,61 million d’euros (record du monde pour ce modèle).

Alors qu’en 2016, les prix des véhicules anciens ont progressé beaucoup moins vite qu’au cours des années précédentes, cette vente confirme en tout cas la tendance déjà entrevue par les spécialistes du secteur : les modèles d’exceptions restent sur une dynamique intéressante.

Johnny Hallyday a la cote

Les modèles rares et prestigieux sont bien entendu en première ligne. Mais les enchères peuvent aussi décoller pour un véhicule plus courant ayant appartenu à une célébrité. Ainsi de la Cadillac série 62 cabriolet de Johnny Hallyday, customisée par Boyd Coddington. Proposée par le chanteur au profit de l’association La Bonne Etoile, la voiture mise à prix à 50.000 euros est montée jusqu’à 270.000 euros.

De même, sa Harley Davidson Softail Springer de 1989 a été emportée pour 280.000 euros. A titre de comparaison, des motos équivalentes en bon état se trouvent actuellement sur le marché de l’occasion pour moins de 15.000 euros....