La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 685,49
    -95,99 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0549
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 810,70
    +9,20 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    16 268,14
    -186,89 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,66
    -2,58 (-0,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,25
    -0,21 (-0,29 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 088,37
    +6,37 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    3 959,64
    -3,87 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2272
    +0,0034 (+0,28 %)
     

Emprunt immobilier : le taux plafond en nette augmentation

Cette hausse du taux d'usure a aussi pour conséquence de rendre les nouveaux crédits immobiliers plus chers pour les particuliers.  - Credit:RICCARDO MILANI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Cette hausse du taux d'usure a aussi pour conséquence de rendre les nouveaux crédits immobiliers plus chers pour les particuliers. - Credit:RICCARDO MILANI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Bonne nouvelle pour les personnes cherchant à acheter un bien immobilier : le taux d'usure – ou taux maximum légal du crédit immobilier – va bondir au 1er octobre. Or, plus celui-ci est bas, plus il est difficile d'emprunter, puisque le taux d'usure plafonne l'ensemble des frais d'un prêt immobilier : taux de crédit pratiqué par la banque, éventuelle commission des courtiers, assurance emprunteur, dans le but de protéger les particuliers de conditions d'emprunt abusives. La Banque de France a ainsi annoncé que le taux d'usure allait passer 2,57 % à 3,05 % pour un emprunt de 20 ans et plus.

« L'application de la formule prévue par la loi » conduit à « une hausse bien proportionnée et plus marquée qu'en juin dernier », indique la Banque de France dans un communiqué.

Un taux plafond vivement critiqué

Le calcul du taux est réalisé chaque trimestre par la Banque de France, qui prend en compte les taux moyens pratiqués par les banques au cours des trois derniers mois, augmentés d'un tiers. Il y a autant de taux d'usure que de types de crédit. Mais, ces taux plafonds sont sous le feu des critiques, notamment des courtiers qui y voient un frein à l'accès au crédit immobilier. Un de leurs syndicats était même allé jusqu'à manifester le 20 septembre devant le siège de la Banque de France à Paris, pour demander à la banque centrale de faire un geste.

La Banque de France ne juge « ni souhaitable ni nécessaire […] un relèvement exceptionnel » des taux de l'usure, dont le r [...] Lire la suite