La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,83
    -259,67 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2157
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 194,09
    +166,49 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    36 516,25
    -466,73 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 228,82
    +30,91 (+2,58 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     

Une empreinte de dinosaure "géant" découverte par hasard dans le Yorkshire

·2 min de lecture

Une jeune femme a fait la découverte d'une énorme empreinte de dinosaure alors qu'elle était partie pêcher des crustacés dans le Yorkshire, en Angleterre.

L'empreinte d'un dinosaure vieux de 175 millions d'années a été découverte sur la côte du Yorkshire, au nord de l’Angleterre. C’est l’archéologue Marie Woods qui a annoncé la nouvelle samedi dernier sur son compte Twitter. «J'étais à l'origine allée chercher des crustacés pour le dîner, mais j'ai été complètement distraite par cette bête!», a-t-elle écrit. Elle a ensuite publié des images sur lesquelles on distingue la présence de trois phalanges.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Suite à sa trouvaille, la jeune femme a contacté des spécialistes pour en savoir plus. Selon la BBC, le paléontologue Dean Lomax, auteur de «Dinosaurs of the British Isles», lui a expliqué que l’empreinte appartenait à «un vrai géant du Jurassique», et qu’elle avait été découverte initialement en 2020. «C’est la plus grande empreinte de théropode jamais découverte dans le Yorkshire. Elle appartenait à un grand carnivore, peut-être un mégalosaure, qui évoluait il y a 164 à 175 millions d’années», a-t-il précisé. Ces bipèdes pouvaient mesurer jusqu’à neuf mètres de haut.

A lire :Le plus grand dinosaure jamais découvert a-t-il été mis au jour en Argentine ?

Ainsi, la découverte de Marie Woods s’avère être en fait une «redécouverte». Le collectionneur Rob Taylor avait déjà aperçu l’empreinte en novembre dernier. Toutefois, ses photos publiées sur une page Facebook dédiées aux fossiles du Yorkshire n’avaient pas fait beaucoup de bruit au sein de la communauté scientifique. Des initiatives sont actuellement en cours pour récupérer l'empreinte qui, selon Mme Woods, est «dans un(...)


Lire la suite sur Paris Match