La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    51 702,54
    -2 446,22 (-4,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3759
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Empoisonnement de Skripal : un troisième agent du renseignement russe inculpé au Royaume-Uni

·1 min de lecture

Un troisième agent des services de renseignements russes a été inculpé dans l'enquête sur l'empoisonnement en 2018 de l'ancien espion russe Sergueï Skripal à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, a annoncé la police britannique mardi. Sergueï Fedotov, aussi connu sous le nom de Denis Sergueïev, a été notamment inculpé de complot pour assassiner Sergueï Skripal, tentative de meurtre sur Sergueï Skripal, sa fille Ioulia et le policier Nick Bailey, qui avait été contaminé en intervenant sur les lieux, et de possession et utilisation d'une arme chimique.

Les Skripal vivent désormais cachés sous protection

Le sous-commissaire adjoint Dean Haydon, qui a dirigé l'enquête de la police antiterroriste sur les attentats de Salisbury et d'Amesbury, a déclaré dans un communiqué qu'il s'agissait d'un "nouveau développement important dans notre enquête", lancée après l'empoisonnement de l'ex-espion russe et de sa fille le 4 mars 2018. 

L'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille avaient été retrouvés inconscients sur un banc à Salisbury et hospitalisés dans un état grave. Ils ont survécu et vivent désormais cachés sous protection. Londres accuse Moscou d'être derrière cet empoisonnement et a précédemment lancé un mandat d'arrêt européen contre deux Russes, Alexander Petrov et Rouslan Bochirov - de possibles pseudonymes - soupçonnés d'avoir perpétré l'attaque et présentés comme des membres du renseignement militaire (GRU).

Multiples rencontres entre Fedotov, Petrov et Bochirov

Sergue...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles