Publicité
La bourse ferme dans 4 h 21 min
  • CAC 40

    7 356,35
    -157,38 (-2,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 774,51
    -87,36 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    2 380,70
    -35,00 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 188,82
    -2 033,89 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 306,09
    -32,09 (-2,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,62
    -0,97 (-1,25 %)
     
  • DAX

    18 127,42
    -260,04 (-1,41 %)
     
  • FTSE 100

    8 093,76
    -59,93 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2877
    -0,0031 (-0,24 %)
     

Mon employeur peut-il me surveiller pendant mon arrêt maladie ?

Illustration Capital / Adobe Stock

Vous êtes cloué au lit. Après plusieurs mois de boulot intense où les dossiers se sont empilés, vous décidez d’aller consulter votre médecin qui vous a diagnostiqué un burn-out. Un épuisement professionnel confirmé par la médecine du travail, qui vous octroie quelques semaines de repos. Si votre employeur prend de vos nouvelles les premiers jours au détour d’un SMS, la situation devient plus délicate lorsqu’il vient sonner à votre domicile pour prétendument s’assurer de votre bon rétablissement. Une initiative formellement interdite, selon Pierre-Louis Vignancour, avocat spécialisé en droit du travail : «L’employeur ne peut en aucun cas venir vous déranger physiquement pendant votre arrêt de travail» qui, par définition, exige que vous vous mettiez en retrait de vos fonctions. La seule situation qui permet à votre employeur de rentrer en contact direct avec vous est par l’intermédiaire d’un médecin lors d’un rendez-vous de liaison, à la condition d’être en arrêt depuis au moins 30 jours. Un point que «vous n’avez aucune obligation d’accepter», explique l'avocat.

En cas de refus, votre employeur a d’autres cordes à son arc pour vous surveiller pendant votre arrêt de travail. Il peut effectivement «mandater un médecin qui va se rendre à votre domicile, sans vous prévenir, afin de vérifier si votre état de santé justifie, ou non, l’arrêt de travail», explique l’avocat. Mais cette visite ne peut pas se faire n’importe quand. «La visite médicale doit respecter les horaires pendant lesquelles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Couple au travail : suis-je obligé d’en informer mon employeur ?
Législatives : est-il judicieux de parler politique au travail ?
Payée depuis 20 ans à ne rien faire, elle attaque son employeur
Mon employeur peut-il m'obliger à faire des heures supplémentaires ?
Mon employeur peut-il me sanctionner si je pars du travail tous les jours à l’heure ?