La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 909,64
    +58,26 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 198,86
    +27,45 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,09 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    +0,0042 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 903,40
    -1,20 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    10 961,53
    -260,50 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,05
    -1,40 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,78
    -0,86 (-2,12 %)
     
  • DAX

    12 645,75
    +102,69 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    5 860,28
    +74,63 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3038
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Des employés de ménage racontent les pires aspects de leur métier, de la fatigue au harcèlement

·2 min de lecture

Ils sont partout : au bureau, dans l'espace public, dans nos cages d'escalier, et dans certains de nos foyers. Nous croisons tous les jours des employés de ménage, avec qui nous échangeons, parfois, un "bonjour". D'autres fois, nous ne les remarquons pas tant ils se fondent savamment dans le décor — la "discrétion" est un trait recherché dans la profession. Les travailleurs sont unanimes : ils aiment venir en aide aux particuliers. Et leurs services sont, la plupart du temps, appréciés à leur juste valeur. "La majorité des employeurs sont réglos, arrangeants", martèle Patricia*, 58 ans, dont 30 ans de ménages dans le Finistère. Mais même dans un environnement bienveillant, leur quotidien est besogneux et traumatisant pour le corps.

65% des personnes qui travaillent dans le nettoyage sont des femmes selon Monde-Propreté. Un pourcentage qui monte encore parmi les indépendants, officiant chez des particuliers. Un raccourci a vite fait son trou : "femme de ménage". Certains les appellent même "bonne" ou "bonniche" et les fantasment en serfs modernes, que l'on peut affecter à n'importe quelle tâche. Autant d'infamies dont sont régulièrement victimes les employés de ménage de la part du public ou de leurs employeurs. Quand ils ne sont pas carrément harcelés sexuellement. Business Insider France a recueilli les témoignages de professionnels, souvent sujets à d'odieux agissements :

A lire aussi — Des chauffeurs routiers racontent les pires aspects de leur métier

“Je suis là pour soulager les gens. J’adore mon métier”, assure Stéphanie Jorion, 36 ans. Elle officie dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne, en échange de Chèques emploi service universels (Cesu). “J’aime apporter de l’aide aux personnes au quotidien, provoquer un sourire…” Pourtant, l’idée largement répandue veut qu'employé de ménage soit un emploi par défaut, que l'on exerce faute d'avoir pu faire autre chose. C'est une généralité, certes. Mais elle se vérifie bien souvent.

“Je n’ai pas eu le choix", affirme Nicole*, 47 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mediapro se met sous la protection du tribunal de commerce, laissant craindre le pire pour le foot français
Porsche, Gucci, Chanel... Les 10 marques de luxe les mieux valorisées au monde
Airbus et Thales remportent de gros contrats pour des missions vers la Lune et Mars
'Les produits bio ne sont pas forcément naturels ou écologiques' : un cadre dénonce les impostures du secteur
Les 1 % les plus riches polluent 66 fois plus que les 10 % les plus pauvres par leurs placements financiers