La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 223,80
    +587,73 (+1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Des employés liés à Boeing rapportent des "pressions" sur la sécurité

·1 min de lecture

C'est un sujet sur lequel on ne discute pas. Et pourtant. Des employés liés au géant américain Boeing ont fait état de pressions exercées par l'avionneur sur des questions de sécurité, devenues un enjeu crucial après plusieurs accidents mortels, a indiqué le régulateur américain de l'aviation dans une lettre.

"La culture d'entreprise de Boeing semble empêcher" des membres liés à la sécurité "de communiquer librement avec la FAA", indique le régulateur américain de l'aviation, la Federal Aviation Administration, dans une lettre dont l'AFP a obtenu une copie mercredi 25 août.

Les personnes en question font partie de l'unité ODA précise le régulateur, un acronyme faisant référence à une procédure adoptée en 2005 sous la pression du lobby aéronautique, permettant à Boeing de choisir les ingénieurs devant inspecter ses avions.

>> A lire aussi - Boeing : un 737 Max décolle de Chine, malgré son interdiction dans le pays

Or le constructeur aéronautique est depuis quelques années au centre d'une tempête au sujet de la sécurité de ses appareils, ayant multiplié les ennuis notamment sur son 787, son 777X ou, plus grave encore, sur ses MAX avec deux crash mortels.

Outre les problèmes de pressions mis en avant dans cette lettre datée du 19 août et adressée à Boeing, l'avionneur a par ailleurs une "grande influence" sur le recrutement des membres de l'unité, "ce qui offre davantage d'opportunités d'interférences plutôt que d'indépendance", indique la FAA.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La liste des Galeries Lafayette qui devraient passer en franchise
Foot : la Juventus Turin va lever un montant colossal
Terra et son token LUNA, les nouvelles stars des stablecoins : au programme de la newsletter 21 Millions
Ces nouvelles tendances qui vont définir la mode de demain
Leclerc a encore chipé des clients à ses concurrents cet été

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles