Marchés français ouverture 7 h 6 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    28 147,51
    -461,08 (-1,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    42 096,00
    -5 213,05 (-11,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,23
    -88,60 (-5,67 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Les employés d'Atlantic Gold choisissent le Syndicat des Métallos

·2 min de lecture

Les employés de l'exploitation minière d'Atlantic Gold à Moose River, en Nouvelle-Écosse, ont voté en faveur de joindre les rangs du Syndicat des Métallos.

Après que la majorité des employés aient signé une carte d’adhésion syndicale, une demande d'accréditation du syndicat a été déposée auprès de la Commission des relations de travail de la Nouvelle-Écosse. La Commission a ordonné un vote des employés et la majorité d'entre eux ont voté en faveur de l'adhésion au syndicat.

Les 164 nouveaux membres du Syndicat des Métallos sont des conducteurs de camions d'épandage, des opérateurs d'équipement lourd, des niveleurs et des ouvriers de l'usine de traitement d'Atlantic Gold, qui exploite une mine à ciel ouvert ainsi qu'une usine de traitement et d'autres procédés sur le site, à environ 100 kilomètres à l'est de Halifax. Le site est exploité par une filiale d'une société minière australienne, St Barbara Limited.

Les travailleurs d'Atlantic Gold ont décidé d'adhérer au Syndicat des Métallos afin de répondre à plusieurs préoccupations, notamment en matière de santé et sécurité, de conditions de travail et de promesses non tenues concernant les salaires et les promotions.

« Nous sommes fiers d'accueillir ces employés en tant que nouveaux membres du Syndicat des Métallos en Nouvelle-Écosse », a déclaré Marty Warren, directeur des Métallos pour le Canada atlantique et l'Ontario.

Les prochaines étapes pour les travailleurs comprendront l'élection d'un comité de négociation et la négociation de leur première convention collective avec l'employeur, a signalé Marty Warren.

« Les travailleurs savent très bien qu'ils génèrent d'excellents profits pour leur employeur, mais leurs salaires et leurs conditions de travail sont nettement inférieurs aux normes en vigueur dans le secteur minier, non seulement au Canada atlantique, mais aussi dans les exploitations minières de St Barbara Limited en Australie », a fait valoir Marty Warren.

« Nous soutiendrons ces travailleurs à chaque étape du processus alors qu'ils se préparent à négocier une convention collective reconnaissant leur apport essentiel à la réussite de leur employeur ».

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210422006119/fr/

Contacts

Marty Warren, directeur pour le Canada Atlantique et l'Ontario du Syndicat des Métallos, 416 243-8792
Shannon Devine, Communications, Syndicat des Métallos, 416 894-7118, sdevine@usw.ca