Publicité
La bourse ferme dans 15 min
  • CAC 40

    7 521,96
    -76,67 (-1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 866,91
    -49,89 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    39 987,85
    -370,24 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 430,00
    +22,70 (+0,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 376,31
    -258,39 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,28
    +9,38 (+0,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,06
    +0,10 (+0,13 %)
     
  • DAX

    18 405,63
    -152,07 (-0,82 %)
     
  • FTSE 100

    8 161,37
    -6,00 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    17 551,80
    -445,55 (-2,48 %)
     
  • S&P 500

    5 467,01
    -88,73 (-1,60 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2920
    +0,0011 (+0,08 %)
     

Une employée de banque détourne 300 000 euros et récidive pendant son placement judiciaire

Une employée de banque détourne 300 000 euros et récidive pendant son placement judiciaire

Un «engrenage», une «fuite en avant». Pendant plus de quatre ans, une banquière a dupé tout son monde en détournant de l’argent et en contractant des prêts au détriment de ses clients. Jugée lundi 17 juin au tribunal de Périgueux, l’ancienne banquière de 48 ans comparaissait pour neuf délits commis entre 2014 et 2018, principalement des abus de confiance, escroqueries et usages de faux, rapportait Sud Ouest le 18 juin. Entre 2014 et 2016, alors employée de la Banque Populaire à Nontron (Dordogne), la banquière a multiplié les délits notamment en retirant de l’argent des comptes de ses clients.

La quadragénaire contracte également de nombreux prêts bancaires en utilisant de faux documents, s'endettant ainsi à hauteur de 64 % ! Préjudice total : 200 000 euros environ en moins de deux ans. À la barre, l’ancienne banquière ne parvient pas à expliquer les «agissements» qu’elle a pu avoir. Pourtant, selon Sud Ouest, elle est licenciée par la banque en 2016 pour faute grave. Une plainte est même déposée, mais la femme de 48 ans est sous contrôle judiciaire et va récidiver, cette fois-ci chez Allianz où elle sera employée.

En seulement dix mois, elle va détourner plus de 100 000 euros avant d’être accusée d’abus de confiance sur sa mère. Mais comment expliquer de tels actes ? Une situation financière délicate ? Le couple qu’elle formait avec son mari (une procédure de divorce est en cours) semblait vivre confortablement, avec 5 500 euros mensuels. Mais la présidente de la Cour fait remarquer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Electricité : Jordan Bardella (RN) promet de baisser votre facture, est-ce possible ?
Droits de succession : les propositions des macronistes, du Nouveau Front populaire et du RN
Procédure d'adoption simple : conditions et effets
Jordan Bardella promet de baisser l’impôt sur le revenu des parents, voici comment
EasyJet annonce des destinations à petit prix à partir de Roissy