La bourse ferme dans 5 h 28 min
  • CAC 40

    6 658,59
    -53,89 (-0,80 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 935,29
    -27,12 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0477
    +0,0072 (+0,69 %)
     
  • Gold future

    1 761,40
    +7,40 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    15 462,57
    -453,15 (-2,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,32
    -3,34 (-0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,85
    -2,43 (-3,19 %)
     
  • DAX

    14 419,85
    -121,53 (-0,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 456,10
    -30,57 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2081
    -0,0009 (-0,08 %)
     

Emploi : le taux de chômage devrait se maintenir autour de 7,4 %

Au deuxième trimestre, le nombre de chômeurs, au sens du Bureau international du travail (BIT), atteint 2,3 millions de personnes.  - Credit:THIBAUT DURAND / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Au deuxième trimestre, le nombre de chômeurs, au sens du Bureau international du travail (BIT), atteint 2,3 millions de personnes. - Credit:THIBAUT DURAND / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'objectif de plein-emploi du gouvernement est encore loin d'être atteint, mais gagne petit à petit du terrain. Ainsi, selon la dernière note de conjoncture de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le taux de chômage devrait se maintenir à 7,4 % de la population active « jusqu'à fin 2022 ». Et pour cause, selon l'organisme, « au second semestre 2022, la population active ralentirait nettement, retrouvant une dynamique plus proche de sa tendance », alors qu'en parallèle un ralentissement est attendu au niveau de l'emploi.

Par ailleurs, l'Insee note que le taux de chômage est resté « globalement stable au premier semestre » et qu'« au-delà du dynamisme de l'emploi la population active a progressé, elle aussi, sensiblement ». L'institut relève qu'au premier semestre « l'emploi salarié a continué d'être dynamique, quoique moins qu'au semestre précédent (+ 187 000 emplois salariés créés entre fin 2021 et fin juin 2022, soit moitié moins qu'entre fin juin et fin 2021) ».

À LIRE AUSSILes Français travaillent-ils assez ?

Des tensions au niveau du recrutement dans certains secteurs

« Au second semestre 2022, la dynamique de l'emploi salarié continuerait de s'atténuer (+ 58 000 créations nettes prévues entre fin juin et fin décembre) », selon la note de l'Insee. Elle précise que les créations d'emplois devraient demeurer « largement concentrées dans le tertiaire marchand, alors que l'emploi salarié resterait quasi stable dans l'industr [...] Lire la suite