La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 693,95
    -247,51 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Emploi salarié: 93.000 créations nettes (+0,5%) dans le privé au 2e trimestre

L'emploi salarié privé a progressé de 0,5% au deuxième trimestre en France, soit 93.000 créations nettes d'emplois, selon l'estimation définitive publiée jeudi par l'Insee.

Par rapport à l'estimation provisoire parue le 5 août, ces résultats sont en légère baisse (-9.500 emplois) par rapport au premier trimestre, mais l'évolution relative reste inchangée (+0,5%).

Au premier trimestre, l'emploi salarié privé avait augmenté de 0,4% (+88.200).

Au total, fin juin 2022, l'emploi salarié privé dépasse son niveau d'avant la crise sanitaire, fin 2019, de 3,8%, soit +767.400 emplois. Avec l'emploi public, la progression est de +3,2% soit +832.000 emplois.

Dans le détail, au deuxième trimestre, l'intérim, boussole du marché de l'emploi, baisse de 2,5% (-20.500) après un recul de 1,9% au premier trimestre (-15.800). L'emploi intérimaire reste toutefois légèrement supérieur à son niveau de fin 2019 (+1,6%).

Dans le tertiaire marchand, hors intérim, l'emploi salarié privé continue d'augmenter nettement au deuxième trimestre: +0,8% soit +93.200 emplois, après +0,7% au trimestre précédent.

Ce dynamisme explique l'essentiel de la hausse de l'emploi salarié total, sur le trimestre comme sur un an. Le secteur de l'hébergement-restauration contribue le plus à la hausse d'ensemble sur le trimestre (+29.800 emplois).

L'emploi industriel (hors intérim) augmente de 0,3% au deuxième trimestre 2022 et de 1,1 % sur un an. Il retrouve ainsi son niveau d'avant-crise (+0% par rapport à fin 2019).

Dans la construction, l'emploi salarié est stable au deuxième trimestre 2022, à un niveau supérieur de 6,3% par rapport à fin 2019.

Enfin, l'emploi salarié dans le tertiaire non marchand augmente à peine au deuxième trimestre 2022 (+0,1 % soit +12.300 emplois), ce qui porte la hausse à +0,5 % sur un an et +2,1% par rapport à fin 2019.

chl/grd/bow