Marchés français ouverture 1 h 39 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 445,40
    -359,20 (-1,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0459
    +0,0015 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    22 057,93
    +61,04 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    19 128,71
    -409,64 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,41
    -10,25 (-2,33 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Emploi: les employeurs comptent plus recruter cet été mais n'y parviendront peut-être pas

©Yan Krukov / Pexels

INFOGRAPHIES - Selon le baromètre ManpowerGroup publié ce vendredi 10 juin, les intentions d'embauche sont en nette hausse pour cet été. Mais les entreprises peinent à recruter certains profils, notamment dans le secteur manufacturier.

Malgré un et une croissance revue à la baisse pour 2022 de 2,4% contre 2,7% selon l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), les entreprises comptent embaucher au troisième trimestre 2022. C’est ce que révèle ce vendredi 10 juin le . Après avoir interrogé 1.025 employeurs en France issus d’entreprises privées et d’organismes publics, l’étude montre que la prévision nette d’emploi - c’est-à-dire la différence entre le pourcentage d’entreprises qui envisagent une hausse de leurs effectifs et celles qui anticipent une baisse - s’affiche à +29% pour la période de juillet à septembre 2022. Une hausse de huit points par rapport au deuxième trimestre 2022 et de 17 points sur un an. "Si les perspectives d’emploi sont si importantes plusieurs trimestres de suite, ce n’est pas parce qu’il y a eu une forte explosion de la croissance avec une augmentation exponentielle des effectifs dans les entreprises. C’est surtout qu’il y a un fort turn-over. Les entreprises sont en permanence en train de recruter", analyse Alain Roumilhac, président de Manpower France, dans les colonnes du .

Une dynamique marquée par les contrats en alternance

Un bilan positif qui confirme une certaine dynamique du marché de travail, également constatée par l’Insee. Dans son , l’institut indique avoir revu à la hausse les créations l'emploi au quatrième trimestre 2021 à +0,8% contre +0,6% dans sa précédente estimation (+167.200 emplois). Par ailleurs, au premier trimestre 2022, l'emploi salarié a augmenté de 0,3%, soit 78.700 emplois supplémentaires. "Il s'agit de la cinquième hausse trimestrielle consécutive, puisque l'emploi salarié avait progressé de 0,7% au premier trimestre 2021, 1,2% au deuxième, 0,8% au troisième et 0,6% au quatrième trimestre", détaille l’Insee. À noter toutefois que cette hausse sur un an . Une aide exceptionnelle de 5.000 à 8.000 euros avait été mise en place par le gouvernement en août 2020 pour inciter les entreprises à embaucher des alternants. Coup de pouce[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles