Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 255,11
    +401,24 (+1,01 %)
     
  • Nasdaq

    17 409,58
    +67,17 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 622,77
    -1 229,47 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 311,67
    -26,51 (-1,98 %)
     
  • S&P 500

    5 460,14
    +33,01 (+0,61 %)
     

Emploi : voici le classement 2024 des 250 meilleurs cabinets de recrutement

yurolaitsalbert/Adobe Stock

Alors que le monde du travail est en constante évolution, les cabinets de recrutement doivent suivre le rythme. Que ce soit en base de données, par annonce, approche directe ou en innovation, ces cabinets doivent s’adapter tant aux nouvelles exigences des recrues que des futurs employeurs, précisent Les Échos. Aujourd’hui, ces cabinets tous types confondus restent des «passerelles» incontournables entre candidats et entreprises. En mêlant réactivité, inclusivité et écoute, les cabinets de recrutement doivent également se pencher sur les qualifications et les compétences techniques des futurs salariés, mais aussi évaluer leurs comportements.

C’est dans ce contexte que Les Échos dévoilent, en exclusivité avec Statista, son classement des 250 meilleurs cabinets en France pour 2024. Dans ce palmarès, Les Échos ont mis en place quatre catégories : les managers et spécialistes, l’Executive Search, l’intérim et les portails d’emploi. Dans la première catégorie, il y a pas moins de 61 cabinets qui obtiennent la note la plus élevée, à savoir un score «excellent» et «beaucoup plus élevé que la moyenne». On peut citer les sites parisiens Adsearch, Alchimie Conseil ou Centauri Search, le lyonnais Acavi, les Nantais d’Approche directe et Cadr’Avenir ou encore le Marseillais Charles Richardson.

En ce qui concerne l’Executive Search, ils sont 21 à truster les meilleures notes, avec certains déjà cités dans la catégorie précédente comme Alchimie Conseil ou Cadr’Avenir. À noter la belle place (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bricorama : inquiets et en colère, ces salariés protestent contre «les conditions de leurs licenciements»
Peut-on s’offusquer de l’absentéisme de ses collègues ?
Recrutement : les compétences professionnelles avant le diplôme ?
Chômage, conditions de travail… les pistes déjà sur la table pour booster l’emploi des seniors
JO de Paris 2024 : à vos CV, il reste 2 000 postes à pourvoir !