La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 518,85
    -4 820,47 (-9,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Emploi: après les jeunes, au tour des seniors de payer la facture ?

·2 min de lecture

Une fois que les entreprises ne seront plus soutenues par les aides de l'Etat, les seniors craignent de se retrouver au chômage.

Premières victimes de la crise du Covid-19, les jeunes sont dans la focale du gouvernement, mais des inquiétudes émergent aussi pour l'emploi des seniors qui pourraient être les prochains à "payer la facture", lorsque la mise sous perfusion des entreprises cessera. Si en 2020 le taux d'emploi a reculé chez les 15-24 ans (-1,2 point) du fait de la chute des embauches et du non-renouvellement des contrats, celui des seniors a continué d'augmenter (+0,7 point) malgré la crise sanitaire. L'Insee explique cela par le fait "que les seniors ont plus d'ancienneté dans leur emploi et occupent plus fréquemment des emplois à durée indéterminée".

Mais cette hausse, continue depuis 2009, pourrait être stoppée en 2021 avec l'accélération du nombre de plans sociaux (+33% au quatrième trimestre 2020). Les plans de licenciements, "il va y en avoir partout dès qu'ils vont débrancher les aides" et les seniors sont "souvent les premiers visés parce que ce sont les plus chers" alors que leur capacité à retrouver un emploi est "compliquée", craint Benoit Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH). Même appel à ne pas oublier cette catégorie du côté de Gilles Gateau, directeur général de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), qui met en garde contre le retour du "terrible réflexe de l'ajustement de l'emploi par l'éviction des seniors". L'association a récemment lancé "Talents Seniors" pour aider les cadres chômeurs de plus de 50 ans. Fin 2020, il y avait déjà 964.000 chômeurs de plus de 50 ans. Selon Pôle emploi, leur durée moyenne d'inscription est de 679 jours, soit 22 mois, contre 239 jours pour les moins de 25 ans. A l'image de Marie-Christine Vuillerme, 60 ans, au chômage depuis deux ans à La Réunion et inscrite sur une plateforme de recrutement dédiée aux seniors. Le Covid n'aide pas cette femme qui cherche un emploi dans le commerce et avait "toujours trouvé très facilement. Je suis trop jeune pour toucher la retraite e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi