La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    34 188,68
    +907,20 (+2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

"Emmerder les non-vaccinés": Macron dit assumer totalement ses propos

·2 min de lecture

"Oui, j'assume totalement". Emmanuel Macron a déclaré, ce vendredi 7 janvier, assumer totalement ses propos sur les non-vaccinés contre le Covid-19. Le président de la République avait déclaré vouloir "continuer à les emmerder jusqu'au bout".

Emmanuel a déclaré, ce vendredi 7 janvier, assumer totalement ses propos sur les non-vaccinés contre le qui ont suscité de nombreuses critiques dans le monde politique et ont affecté l'examen du projet de loi sur le "" à l'Assemblée nationale. Dans un entretien avec des lecteurs du Parisien rendu public mardi soir, le président de la République a déclaré vouloir "continuer à emmerder jusqu'au bout" les non-vaccinés.

Lire aussi

"Oui, j'assume totalement"

"Oui, j'assume totalement", a déclaré le chef de l'Etat vendredi interrogé à ce sujet à l'issue d'une conférence de presse conjointe avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à l'Elysée.

Emmanuel Macron, qui a défendu la stratégie gouvernementale de lutte contre la pandémie de COVID-19, principalement axée sur la vaccination, a expliqué que les autorités françaises étaient "obligé(e)s" de mettre en place le pour encore inciter davantage à la vaccination. "Il était je crois de ma responsabilité de sonner un peu l'alarme, c'est ce que j'ai fait", a souligné Emmanuel Macron.

Ces nouvelles déclarations présidentielles sur les non-vaccinés interviennent la veille de manifestations nationales des anti-pass. Les autorités anticipent un nouveau rebond de la mobilisation avec 29.000 à 39.000 manifestants attendus dans toute la France, contre 25.500 avant Noël, selon une source policière.

Une tempête politique après les propos de Macron

Les propos polémiques du président mardi avait déclenché une tempête politique, en plein examen déjà très tendu à l'Assemblée nationale du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

Mais cet épisode lui a également permis, selon la majorité, de dire tout haut ce que nombre de Français pensent tout bas, et de pousser dans leurs retranchements les oppositions, droite et extrême droite en tête, en les obligeant à clarifier leur posit[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles