La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 097,35
    -173,15 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Emmanuel Macron va se doter d'un smartphone hyper sécurisé

En juillet 2021, le monde entier découvrait que de nombreuses personnalités politiques, comme des chefs d’États ont été écoutés via leur smartphone grâce à un logiciel espion du nom de Pegasus. Parmi eux, il y avait le président français Emmanuel Macron. Alors qu’il est censé utiliser un téléphone ultra sécurisé du nom de Teorem, le chef de l'État préfère se servir de son smartphone personnel pour passer ses appels et échanger des messages. Il utilise alors des applications comme WhatsApp ou encore Telegram, comme la plupart des hauts fonctionnaires. Des applications chiffrées, mais qui ne garantissent pas la confidentialité lorsque le smartphone est piraté, comme ce fut le cas avec Pegasus.

Il faut dire que le Teorem est peu avenant. En plus de son design vieillot et de l’absence d’écran tactile, les capacités du mobile « secret défense » sont en plus limitées au strict minimum. Il s’agit d’un téléphone à clapet datant de 2011, avec lequel les hauts responsables ne peuvent que communiquer que par appel vocal ou SMS. Le mobile ne peut interagir qu’avec un autre Teorem et ne dispose pas de répertoire de contacts. Tout ces éléments font que son utilisation reste assez improbable et c'est pour cette raison que seules 6 000 unités circulent, alors que la Direction générale de l’Armement (DGA) en avait commandé 14 000 à Thales, son constructeur.

 Le Teorem de Thales équipe les plus hauts fonctionnaires et la Défense depuis 2011. Entre 5 000 et 6 000 personnes disposent d'un exemplaire, mais il est peu utilisé en raison de ses contraintes. Thales a aussi développé une solution ultra sécurisée pour smartphone appelée Teopad. Est-ce que le prochain smartphone ultra-sécurisé de l’État reposera sur ce système ? © DGA
Le Teorem de Thales équipe les plus hauts fonctionnaires et la Défense depuis 2011. Entre 5 000 et 6 000 personnes disposent d'un exemplaire, mais il est peu utilisé en raison de ses contraintes. Thales a aussi développé une solution ultra sécurisée pour smartphone appelée Teopad. Est-ce que le prochain smartphone ultra-sécurisé de l’État reposera sur ce système ? © DGA

Un smartphone tactile ultra-sécurisé

Alors que la partie fixe pour la téléphonie et la visio sont actuellement très sécurisés, cette partie mobile reste toujours le maillon faible des communications confidentielles de l’État. C’est pour cette raison qu’un projet...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura