La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 930,39
    -61,13 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0068 (-0,56 %)
     
  • Gold future

    1 831,50
    -19,90 (-1,07 %)
     
  • BTC-EUR

    29 897,32
    -1 243,58 (-3,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    692,24
    -42,90 (-5,84 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,26
    -1,31 (-2,45 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    13 079,77
    -32,87 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 784,01
    -11,53 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3591
    -0,0100 (-0,73 %)
     

Emmanuel Macron "un problème pour la France" : nouvelles attaques contre le président

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a l'habitude d'être remis en question par ses administrés et même ouvertement critiqués par certains élus français. Benoît Digeon, maire LR de Montargis, l'a même traité "d'ignare" après sa dernière allocution télévisée. Mais être dénigré et insulté par ses homologues internationaux, c'est nouveau depuis quelques mois et cela semble le toucher. Après Donald Trump, qui l'a rétrogradé au rang de Premier ministre dans un discours de campagne en octobre, Recep Tayyip Erdogan s'est aussi permis d'y aller de son petit commentaire.

Ce vendredi 4 décembre au soir, le président turc a ainsi déclaré qu'Emmanuel Macron était "un problème pour la France", confiant espérer que l'Europe puisse "se débarrasser (de lui) le plus tôt possible", a rapporté l'AFP dont Le Parisien s'est fait l'écho. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'Erdogan attaque le chef de l'État français publiquement. Fin octobre, inspiré sans doute par le culot de Trump, il avait suggéré à Emmanuel Macron de "faire des examens de santé mentale" lui reprochant de traiter les citoyens français musulmans différemment des autres. Cela avait déclenché des vagues de protestations violentes, à l'encontre du président français, notamment à Istanbul.

Emmanuel Macron a de son côté refusé de tomber dans le piège de Donald Trump et de Recep Tayyip Erdogan en évitant de les tacler à son tour. Cela ne l'a pas empêché de réagir et de les rabrouer gentiment. Lors de son interview accordée à Brut ce vendredi, le chef (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laeticia Hallyday : 4,4 millions d'euros encaissés, le succès de Johnny ne s'éteint pas
"Pas soigneux" : Emmanuel Macron épinglé par un ancien camarade
Miss France 2021 : qui sont les candidates les plus populaires ?
Pour Marion Maréchal, sa tante Marine Le Pen a "des pudeurs de gazelle" sur le confinement
"Il est dans la merde" : Emmanuel Macron acculé à cause de Gérald Darmanin