Marchés français ouverture 3 h 21 min
  • Dow Jones

    33 745,40
    -55,20 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 850,00
    -50,19 (-0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 848,41
    +309,68 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,1899
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 827,43
    +374,15 (+1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    50 936,88
    +317,76 (+0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 296,08
    +1,50 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    4 127,99
    -0,81 (-0,02 %)
     

Emmanuel Macron plaide pour un âge du consentement sexuel fixé à 15 ans

Le HuffPost avec AFP
Emmanuel Macron lors de son discours contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre.

POLITIQUE - "Il y aura un débat à l'Assemblée". Emmanuel Macron a confirmé samedi 25 novembre, lors de son discours sur la lutte contre les violences faites aux femmes, que le Code pénal comblerait le vide autour de l'âge minimum sur le consentement.

"J'ai une conviction personnelle que je veux vous partager, nous devons aligner l'âge de consentement sur celui de la majorité sexuelle, à 15 ans, par souci de cohérence et de protection des mineurs", a-t-il précisé.

Deux décisions de justice récentes ont rouvert le sujet de la mise en place d'un âge en-dessous duquel le consentement d'un enfant ne peut être présumé, qui n'existe pas en France contrairement à d'autres pays européens. Début novembre, un homme de 30 ans accusé de viol sur une fille de onze ans, a été acquitté par la cour d'assises de Seine-et-Marne, pour qui l'enfant n'a pas fait l'objet de "contrainte, menace, violence ou surprise". Dans le Val-d'Oise, un homme de 28 ans est poursuivi "pour atteinte sexuelle" sur une fillette de 11 ans, alors que la famille avait porté plainte pour viol. Le parquet juge qu'il n'y a pas eu de contrainte physique.

Mi-novembre, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a annoncé que le gouvernement envisageait d'instaurer une présomption de non-consentement à un acte sexuel pour les mineurs en deçà d'un certain âge, qui reste à déterminer, dans une loi "autour du printemps". "Nous avons une réflexion à conduire très rapidement sur l'âge, qui peut être 15, 14, 13 ans", avait déclaré la garde des Sceaux. L'âge légal pourrait se situer "entre 13 et 15 ans", avait confirmé la Secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Des célébrités contre le consentement à 13 ans

"Il y a besoin d'un débat pour savoir si effectivement on peut rendre impossible de présumer le consentement avant un certain âge", a expliqué mardi Édouard Philippe, estimant...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post