La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 969,52
    +85,73 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    12 377,18
    +27,82 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    26 809,37
    +8,39 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    +0,0034 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    26 728,50
    +195,92 (+0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    15 950,91
    +309,05 (+1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,74
    +6,33 (+1,69 %)
     
  • S&P 500

    3 666,72
    -2,29 (-0,06 %)
     

Emmanuel Macron "marqué physiquement" après la mort de Samuel Paty : le président éprouvé

·1 min de lecture

"La peur va changer de camp". Ces mots, ce sont d'Emmanuel Macron, à l'issue du conseil de défense qui s'est tenu dimanche 25 octobre, pour évoquer le terrible drame qui s'est produit deux jours plus tôt à Conflans-Saint-Honorine. Dans cette commune des Yvelines, Samuel Paty, un professeur d'histoire-géographie de 47 ans, a été décapité en pleine rue, à proximité de son collège. Pour rappel, ce dernier avait récemment montré, dans le cadre de sa fonction, des caricatures de Mahomet à ses élèves de 4ème, à l'occasion d'un cours sur la liberté d'expression. Sa mort a laissé tout un pays sous le choc. Si ce tragique événement a bouleversé la majeure partie des Français, elle a également touché de près Emmanuel Macron. Comme l'a noté Le Canard Enchaîné, le chef de l'État est apparu "marqué physiquement" lors des dernières réunions qu'il a tenues.

Après ce drame, le président de la République semble en effet plus remonté que jamais, ont souligné nos confrères. Alors que l'exécutif a déclaré la "guerre" à "l'islam politique", Emmanuel Macron a quant à lui montré qu'il était déterminé et prêt à mener une nouvelle bataille : "Je veux qu'à n'importe quelle heure du jour et de la nuit les islamistes se sentent en danger en France", a-t-il annoncé, le 18 octobre dernier, en préambule du Conseil de défense.

Lorsqu'il s'est retrouvé en petit comité, le président est même allé plus loin, usant, encore une fois, d'un langage "guerrier", comme l'a précisé L'Opinion : "L'ennemi est clairement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Quelle horreur !" : Charlotte Gainsbourg angoissée à l'approche de la cinquantaine
Arthur Chatto : le très sexy cousin de William et Harry se lance dans une carrière inattendue
Elizabeth Hurley : pourquoi l’héritage de Steve Bing est une mauvaise affaire pour leur fils
Brigitte Macron : sa fille Tiphaine Auzière épinglée pour ses fréquentations
François Fillon sort du silence et invite Emmanuel Macron à "beaucoup de modestie"