La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 379,05
    +1 872,88 (+3,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Emmanuel Macron en maillot de bain : le galeriste ayant exposé la photo se défend après la plainte du Président

·1 min de lecture

Régulièrement ciblé par les paparazzis depuis qu'il a été élu président de la République en 2017, Emmanuel Macron a récemment porté plainte contre l'un d'entre eux, comme l'a dévoilé Europe 1 dimanche 26 septembre 2021. Au côté de sa compagne Brigitte Macron, il a attaqué en justice le photographe Thibaut Daliphard, pour avoir pris un cliché de lui en maillot de bain. Cette fameuse photo a été exposée par Daniel Delamare mercredi 8 septembre 2021 lors d'un vernissage dans sa galerie, établie face à l'Elysée. Suite à la plainte du chef de l'Etat, une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet de Paris.

Interrogé par la police dans le cadre de cette procédure, le galeriste ayant exposé cette fameuse photo du président de la République s'est expliqué dans les colonnes du Point, lundi 27 septembre 2021. "J’ai supprimé les photos litigieuses séance tenante, dès qu’un envoyé du palais de l’Élysée m’a fait savoir qu’elles dérangeaient le président de la République", a souligné Daniel Delamare, qui entend prouver sa bonne foi dans cette affaire. Le galeriste a expliqué qu'il préparait "depuis deux ans" cette fameuse exposition. "J’avais pris la précaution de préciser à tous les participants que je n’exposerais aucune œuvre problématique qui aurait fait l’objet de poursuites", a indiqué Daniel Delamare.

"Je ne voulais ni faire de buzz ni créer une quelconque polémique. Je ne suis pas un provocateur. Je suis quelqu’un de lisse", a ajouté le galeriste. Pour rappel, ce n'est pas le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles