La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 216,22
    -605,22 (-1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Emmanuel Macron « se livre à de basses manœuvres » : le président encore décrié

·1 min de lecture

Xavier Bertrand, premier candidat déclaré à la présidentielle de 2022, a aussi les yeux rivés sur les élections régionales qui se tiendront les 20 et 27 juin. Alors qu’il se présente également à sa réélection dans les Hauts-de-France, l’ancien assureur voit d’un très mauvais œil certaines candidatures du camp de La République en Marche. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, le 16 mai, Xavier Bertrand raille la majorité. « Il y a tellement de ministres candidats dans les Hauts-de-France qu’ils vont pouvoir tenir un conseil des ministres à Lille ! », fait-il mine de s’amuser.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti a en effet annoncé sa volonté de se lancer dans la course à la présidence de cette région, mais il est loin d’être le seul. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur est également dans la course, tout comme la ministre chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises, et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État chargé des retraites. Une longue liste que Xavier Bertrand assimile à de « basses manœuvres politiciennes ». « Il ferait mieux de s’occuper du pays », tance-t-il, visant le chef de l'État, et estimant que « depuis des mois, la maison brûle et Emmanuel Macron regarde ailleurs ».

Selon le président actuel de la région Hauts-de-France, c’est en effet le président de la République qui a placé ses ministres dans la région avec pour objectif affiché de faire barrage au Rassemblement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Camilla Parker Bowles : son ex-neveu aveugle et autiste, bientôt star de cinéma
Martin Blachier : pourquoi il n’a pas encore été vacciné
PHOTO - Gabriella et Jacques de Monaco : qui est leur adorable petite cousine Kaia-Rose ?
Roi des Zoulous : le jeune marié voit le budget annuel pour sa monarchie revu à la baisse
INTERVIEW - Marghe, gagnante de The Voice : "J'ai eu de la chance d'avoir Florent Pagny comme coach"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles