Marchés français ouverture 1 h 2 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 059,10
    +21,64 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,96
    +1,50 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Emmanuel Macron en Lituanie pour une visite d’Etat qui l’amènera jusqu’en Lettonie voisine

·1 min de lecture

En début de quinquennat, Emmanuel Macron avait annoncé qu’il se rendrait dans chacun des états membres de l’Union européenne. Il tient donc sa promesse et arrive en Lituanie ce lundi en fin de journée pour une visite d’Etat qui l’amènera jusqu’en Lettonie voisine d’où il repartira mercredi. Un événement pour la région.

Avec notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau

La dernière fois où la Lituanie a vu un président français déambuler dans les rues de Vilnius, c’était Jacques Chirac en 2001. Dix-neuf ans plus tard, Emmanuel Macron va se rendre dans une toute autre Lituanie. Un pays désormais membre de l’Union européenne et de l’OTAN, où des militaires français stationnent dans le cadre du bataillon multinational et qui s’engage pour la démocratie dans les pays voisins.

Les questions géopolitiques du moment seront d’ailleurs au cœur des discussions entre les deux présidents. Sur la Russie, Paris et Vilnius dressent le même constat, mais l’approche est radicalement différente. Des intellectuels lituaniens ont lancé une adresse au président Macron lui demandant de s’engager pour une Biélorussie démocratique et libre. Une rencontre avec l’opposante biélorusse Svetlana Tikahnovskaia présente à Vilnius n’est pas encore confirmée.

► À lire aussi : Biélorussie: pour Emmanuel Macron, «il est clair que Loukachenko doit partir»

Ses interlocuteurs baltes parleront avec lui désinformation et cybersécurité, des sujets importants dans la région. Mais comme son prédécesseur l’a fait, le président français déambulera aussi dans les rues de Vilnius, en levant la tête vers les nombreux clochers baroques de la ville.