Publicité
La bourse ferme dans 7 h 21 min
  • CAC 40

    7 841,28
    -23,42 (-0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 025,27
    -9,16 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    2 332,40
    -22,40 (-0,95 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 634,14
    +246,23 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 424,37
    +11,42 (+0,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,30
    -0,20 (-0,25 %)
     
  • DAX

    18 551,51
    -79,35 (-0,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 211,36
    -4,12 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 111,14
    +173,30 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2787
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Emmanuel Macron exhorte ses compatriotes à « ne pas laisser l’extrême droite » affaiblir l’Europe

AFP / SEBASTIEN BOZON

A trois jours des élections européennes, Emmanuel Macron a profité des commémorations du Débarquement pour exhorter ses compatriotes à aller voter et « ne pas laisser l’extrême droite » affaiblir l’Europe.

Dans un entretien aussi attendu que contesté, le chef de l’Etat s’est entretenu jeudi 6 juin aux JT des chaînes TF1 et France 2. Le président français s’exprimait à Caen (Calvados), à l’issue d’une journée de cérémonies de commémoration du Débarquement auxquelles ont assisté le président américain Joe Biden, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le chancelier allemand Olaf Scholz, aux côtés du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Accusé par les oppositions françaises de s’immiscer trop avant dans la campagne des élections européennes au mépris du pluralisme, le chef de l’Etat a affirmé être dans « son rôle ». Les oppositions ont saisi l’Arcom, l’instance chargée de réguler les médias et les services numériques en France, pour dénoncer une inégalité de traitement entre les listes concourant pour le scrutin du 9 juin.

Lire aussiInterview d’Emmanuel Macron avant les Européennes : "Le camp présidentiel profite des failles de l’Arcom"

PUBLICITÉ

« J’appelle vraiment mes compatriotes à aller votre le 9 juin. Il n’y a qu’un tour. Je le dis parce que je repense toujours à nos amis britanniques qui ne sont pas allés voter un certain jour de Brexit », a expliqué Emmanuel Macron. « Ne pas aller voter, c’est laisser l’avenir de notre continent et de notre pays à d’autres. »

Les deux têtes de l’exécutif, Emmanuel Macron et son Premier ministre Gabriel Attal, sont accusées d’éclipser la campagne de la tête de liste Renaissance, Valérie Hayer, largement distancée dans les sondages par la liste Rassemblement national (RN) menée par Jordan Bardella. Des efforts qui pour l’instant ne paient pas : la liste de la majorité présidentielle patine dans les sondages, avec 14,5 % d’intentions de vote, très loin derrière celle du RN, créditée de 32 % selon le dernier sondage Harris Interactive publié à quelques heures du JT par Challenges

Protéger l’Europe qui « n’a jamais été aussi menacée »

Pour le chef de l’Etat, une nouvelle percée de l’extrême droite au Parlement européen compromettrait l’ave[...]

Lire la suite sur challenges.fr