La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 729,71
    +502,68 (+1,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 697,03
    +471,88 (+3,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1254
    -0,0033 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    45 342,81
    +1 319,32 (+3,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 315,33
    -5,95 (-0,45 %)
     
  • S&P 500

    4 687,47
    +95,80 (+2,09 %)
     

Emmanuel Macron: tous contre un et un contre tous pour la présidentielle 2022

·2 min de lecture

EDITO- Donné largement qualifié au second tour de la présidentielle 2022 par les sondages, Emmanuel Macron est devenu la cible de toutes les attaques.

Tous les donnent Emmanuel Macron largement qualifié pour le second tour. Quel que soit le cas de figure, il passe pour le favori. Sondeurs et politologues font valoir que ses soutiens sont solides, déterminés, sûrs de leur choix. Bien sûr, les sondages ne sont pas prédictifs, mais à les entendre, ce noyau dur lui assurerait un score avoisinant les 25% au premier tour, quand ses meilleurs challengers, eux, peinent à dépasser les 17%.

Une réélection serait un exploit. Aucun président sortant (hors période de cohabitation) n'a réussi à se maintenir au pouvoir. Mais attention! A mesure que l'échéance approche, un danger mortel menace le président: le concert des critiques. Il est la cible de toutes les attaques. Ce n'est plus droite contre gauche, gauche contre droite, c'est tous contre un. Trop de chèques, d'aides, de déficits, clament les uns. Pas assez de moyens pour l'hôpital, les professeurs, la police, la justice, les jeunes, renchérissent les autres. Emmanuel Macron est pris en tenaille.

"Garant de la continuité"

A ces attaques s'ajoutent les innombrables ouvrages qui fleurissent en période présidentielle. C'est François Hollande qui, dans son livre Affronter (Stock), qualifie Emmanuel Macron "d'homme d'aucune doctrine, un voyageur sans boussole", "sautant d'une conviction à l'autre comme une grenouille sur des nénuphars". Ce sont Gérard Davet et Fabrice Lhomme qui, dans Le Traître et le Néant (Fayard), font un portrait à charge: un homme "fake", duplice, cynique, une pure création de la finance, l'insulte suprême sous la plume de journalistes de gauche.

Mais le livre le plus cruel est celui du philosophe Marcel Gauchet, Macron, Les leçons d'un échec (Stock). Cet intellectuel de gauche, qui avait apporté son soutien à En marche! en 2017, raconte de manière argumentée sa déception. A ses yeux, loin de remplir sa promesse de rupture, de transformation et même de "Révolution", comme le laissait espérer son livre programme, le président a échoué à raviver la démocra[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles