Marchés français ouverture 7 h 28 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1700
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 229,44
    +2 220,55 (+6,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Comment Emmanuel Macron compte profiter de la présidence de l'Union européenne

·2 min de lecture

RENCONTRE - Le député européen Stéphane Séjourné, conseiller politique du président, a expliqué à Challenges l’organisation du dispositif de la présidence française de l’Union au 1er janvier. Objectif: maximiser le bénéfice politique pour le président-candidat.

C’est pour ouvrir une séquence européenne cruciale: la présidence française de l’Union, qui démarre au 1er janvier prochain. Stéphane Séjourné est à la fois conseiller politique du président -il vient à l’Elysée au moins deux fois par semaine- et chef de file des députés En Marche (Renaissance) au sein de Renew Europe, le groupe politique au Parlement rassemblant les libéraux et démocrates. Et il est aux premières loges pour organiser cette séquence politique inespérée, qui coïncide avec l’élection présidentielle. Une opportunité pour le président et futur candidat Macron: en prenant des initiatives visant à renforcer sa stature internationale. "Avec le départ d’Angela Merkel, il y a une opportunité pour que la France prenne le leadership européen", nous confie Stéphane Séjourné dans le bureau de la représentation de l’Union européenne à Paris.

Le tour de chauffe de cette séquence européenne démarre ce lundi à l’Elysée où Emmanuel Macron reçoit une centaine de députés européens Renew, invités en séminaire à Paris, à l’initiative de Séjourné. Pendant trois jours, ils vont rencontrer des ministres (Bruno Le Maire, Jean-Yves Le Drian, Roselyne Bachelot), visiter Rungis au petit matin et l’avion de transport militaire l’Airbus A 400 M à l’aéroport de Villacoublay. "Pour la première fois, un groupe parlementaire européen se réunit à Paris, avec les membres du gouvernement", se félicite Séjourné. S’il a fait venir Renew, c’est aussi pour vanter le poids politique de cette alliance entre libéraux et démocrates (auparavant ADLE) dont le mot libéral a d’ailleurs été banni, à la demande des macronistes: "Ce que nous avions théorisé a bien eu lieu après les élections européennes. Nous avons réussi à créer un groupe pivot au sein du Parlement entre les conservateurs et les socialistes".

Discours attendu de Macron à Strasbourg

D’ici au 1er janvier, les macronistes veulent faire avancer des chantiers européens sous le radar médiatique, comme "", une série de débats avec des ci[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles