Marchés français ouverture 1 h
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 635,45
    +96,75 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 898,13
    +400,88 (+1,41 %)
     
  • BTC-EUR

    53 584,63
    +2 610,11 (+5,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,62
    +87,63 (+6,77 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Emmanuel Macron annonce la suppression de l'ENA

·2 min de lecture

Le président de la République annoncé, jeudi, la suppression de l'Ecole nationale d'administration et son remplacement par un nouvel Institut du service public.

Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu'il allait "supprimer l'ENA" (Ecole nationale d'administration) pour la remplacer par un "Institut du Service public" (ISP), qui devra "sélectionner des profils moins déterminés socialement", .

Devant les 600 cadres de la haute administration réunis en visioconférence pour la Convention managériale de l'Etat, il a déclaré que le nouvel ISP assurerait le socle de formation commun de tous les élèves administrateurs de l'Etat. Qu'ils soient préfets, ambassadeurs, recteurs ou directeurs des administrations et des grands corps. L'ISP devra "sélectionner des profils moins déterminés socialement", a-t-il dit. Il intégrera un tronc commun à 13 écoles de service public. Ce sera "une révolution profonde en terme de recrutement", a souligné le chef de l'Etat.

Il faut "réconcilier nos concitoyens avec le sommet de l'Etat et, ce faisant, avec l'action publique", a ajouté Emmanuel Macron, très attaché à cette réforme et souvent très critique envers l'administration. Il a plusieurs fois dénoncé jeudi son "corporatisme". L'ISP sera aussi le centre de formation continue des hauts fonctionnaires. "Je veux qu'en nous inspirant du modèle de l'Ecole de guerre, nous puissions prévoir un rendez-vous de carrière avant d'accéder à des éminentes responsabilités", a-t-il poursuivi.

Selon un conseiller ministériel, "beaucoup d'erreurs dans le quinquennat ont été liées à un mauvais fonctionnement de l'administration. Cette réforme vise à réparer ces problèmes sur le long terme, car la cocotte-minute des gilets jaunes existe encore".

Egalité des chances

Daniel Keller, président de l'association des anciens élèves de l'ENA, a critiqué sur BFMTV "une réaction panique en vue des élections qui approchent." C'est du populisme qui jette en pâture la haute fonction publique", a-t-il déploré.

Le 11 février, Emmanuel Macron avait déjà insisté sur la . La diversité dans la fonction publique est l'un des piliers de l'agenda en faveur de "l'égalité des chances" que le prési[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi