Marchés français ouverture 2 h 51 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 492,24
    -24,35 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 090,32
    +37,30 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,84
    +2,39 (+0,91 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Voici les règles du couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron en Ile-de-France et dans 8 métropoles

·2 min de lecture

C'est confirmé : un couvre-feu va être instauré dans certains zones de France, à partir de ce samedi. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron lors de sa prise de parole, ce mercredi 14 octobre. "Le couvre-feu est une mesure qui est pertinente", a affirmé le chef de l'Etat en citant l'exemple de la Guyane. Il sera donc exigé que les habitants soient chez eux à partir de 21h et jusqu'à 6h en Ile-de-France, ainsi que dans 8 métropoles, celles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. Ce couvre-feu sera effectif à partir de ce samedi 17 octobre, "zéro heure".

Cette mesure s'appliquera durant quatre semaines dans un premier temps. Emmanuel Macron a déjà dit vouloir se tourner vers le Parlement pour l'étendre "jusqu'au 1er décembre". Conséquence du couvre-feu, les restaurants, bars, salles de spectacle etc. devront fermer à 21h dans les zones concernées. Des dispositifs de soutien seront mis en place pour les secteurs touchés, et en premier lieu le chômage partiel "à 100% pour l'employeur" qui sera de nouveau proposé notamment dans l'hôtellerie, la restauration, le tourisme, l'événementiel, la culture et le sport.

Emmanuel Macron a toutefois admis qu'il existera des exceptions au couvre-feu, notamment pour "ceux qui travaillent plus tard" ou pour "urgence sanitaire". "Il y aura une stricte limitation pour bonne raison. On ira plus au restaurant après 21h, chez des amis, faire la fête", a-t-il expliqué. L'offre de transport ne sera pas modifiée durant les heures de couvre-feu.

Le chef de l'Etat a prévenu que des contrôles seront effectués, et que l'amende pour non respect du couvre-feu s'élèvera à 135 euros (1500 euros en cas de récidive). Il a affirmé que le Premier ministre tiendra une conférence de presse ce jeudi pour donner plus de détails sur la mesure.

Le président de la République a, par ailleurs, confirmé qu'il ne comptait pas instaurer de restrictions de déplacement entre les villes et régions de France. Les Français pourront (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement ferme la porte à un assouplissement du couvre-feu pour les cinémas et les théâtres
Voici les dérogations au couvre-feu listées par Jean Castex
La pandémie a entraîné une baisse 'sans précédent' des émissions de CO2
Comment 11 grandes pandémies ont changé le cours de l'histoire
Les réformes fiscales d'Emmanuel Macron ont favorisé le versement de dividendes au profit des très riches